Municipales. Imbroglio chez les écologistes à Rodez

Qui sera le plus "vert" ?

Alors qu’un groupe d’écologistes ruthénois tente un rapprochement avec le candidat sortant Christian Teyssèdre, sur la base d’un programme environnemental pour la ville, le bureau politique d’EELV en Aveyron annonce au contraire soutenir la liste menée par Rodez Citoyen…

Dissidence chez EELV ?

Cette dernière annonce émane de Guy Pezet, le secrétaire départemental Europe Ecologie Les Verts :

« EELV soutient la candidature Rodez Citoyen à l’élection municipale de mars 2020. En conséquence EELV Aveyron ne soutient pas le maire sortant de Rodez, candidat à un troisième mandat, soutenu par la République En Marche et incluant des membres des Républicains. Dans ces conditions le candidat Christian Teyssèdre et ses colistiers ne peuvent se prévaloir d’un quelconque soutien ou de leur appartenance à EELV »

(Guy Pezet, secrétaire départemental EELV)

Voilà de quoi semer le trouble : d’un côté le secrétaire départemental du parti écologiste EELV, de l’autre au moins quatre adhérents et militants de ce même parti (Frédéric Haméon, Marie-Claude Carlin, Alain Rauna et William Fraysse).

« Une logique de parti »

Jamais une campagne municipale n’aura autant parlé d’environnement, d’écologie, de développement durable et d’urgence climatique… Chaque candidat plaçant le sujet parmi les priorités du mandat espéré. Pour l’électeur ruthénois, difficile de s’y retrouver…

« La majorité a tranché »

Pourtant, pour le secrétaire départemental d’EELV, la situation est simple : « c’est l’assemblée générale du groupe qui a tranché le 7 janvier : la majorité s’est prononcée pour un soutien à Rodez Citoyen » explique Guy Pezet, qui précise que la balance a penché du côté de la logique de parti :

« Le choix s’est plus fait en fonction de la stratégie des listes que sur le contenu de leurs programmes. Nous ne prétendons pas avoir le monopole de la question écologique et nous nous réjouissons d’ailleurs que la question soit de plus en plus prise au sérieux »

(Guy Pezet, Secrétaire Départemental EELV)

Et ce qui a clairement coincé selon lui du côté de la liste de Christian Teyssèdre, c’est le soutien du mouvement La République En Marche. Il s’en remet aux décisions du Conseil Fédéral d’EELV : « Aucun accord politique ne pourra être signé au nom d’ EELV avec des partis soutenant le gouvernement actuel, dont la politique environnementale, économique et sociale est incompatible avec l’écologie ».

Voilà de quoi éclairer les électeurs ruthénois : des promesses écologiques de chaque côté, des militants EELV de chaque côté mais un positionnement officiel du parti du côté de Rodez Citoyen…