Rodez. Vers un rassemblement massif pour la manifestation de jeudi ?

La CGT a annoncé recenser un nombre massif d'arrêts de travail et de préavis de grève : la manifestation de jeudi sera-t-elle encore plus suivie que celle du 17 décembre à Rodez ?

L’intersyndicale FO, CFE-CGC, CGT et Solidaire Sud-Culture avait prévenu : la grève doit continuer tant que la réforme des retraites sera maintenue en l’état. Alors qu’après la non-trêve de Noël le mouvement semblait s’essouffler, la CGT a annoncé avoir recensé « encore  plus d’arrêts de travail et de préavis de grève que pour les 5 et 17 décembre » :

Dans la métallurgie, Bosch, Sam, Umicore, Blanc Aero, France Fermetures, Filtrauto.

Dans la santé privé, St Marie, Opteo (Adapeai), Itep Massip à Capdenac.

Chez les aides à domiciles, ADMR,ADAR.

Dans les organismes sociaux, URSSAF, CPAM.

Dans l’agroalimentaire, Roquefort.

Dans le textile, Kalhyge.

A la SNCF depuis 35 jours.

Au conseil départemental.

Aux finances publiques.

Dans l’énergie, EDF.

Dans le commerce, Géant casino Decazeville.

A la FAPT (La poste, Orange, Socatel).

A Centre presse.

Dans la fonction publique territoriale, un préavis de grève national couvre l’ensemble des mairies, Com de Com , Agglo.

Dans la fonction publique hospitalière, un préavis de grève national couvre l’ensemble des établissements publics de santé.

Dans la fonction publique d’état.

Dans l’éducation nationale.

Communiqué CGT

Les Unions Locale de St Affrique, Villefranche, Decazeville et le syndicat de la Sam auraient également dépêché quatre bus pour monter à Rodez et grossir les rangs des manifestants.