Rallye Dakar 2020, étape 2. Plus de peur que de mal pour Loïc Minaudier !

Malgré une chute sans gravité, Loïc Minaudier a franchi la ligne d'arrivée de la 2e étape du Dakar. Comme les trois autres coureurs aveyronnais, il a avalé 393 km de piste sous un beau soleil.

Les quatre pilotes sont arrivés au bout de l'étape presque sans encombres. © DR

Al Wajh – Neom. Deuxième étape et première chute pour le coureur aveyronnais ! Après une première étape sans heurt, un trou a fait chuter Loïc Minaudier à 500 mètres de l’arrivée. Le pilote s’en sort heureusement presque indemne :

« Je suis froissé, avec une contusion thoracique mais rien de cassé ! L’osteo a pu me soulager mais la côte reste douloureuse pour ce soir. Une nuit de repos fera du bien »

Pas de grosse casse non plus à signaler du côté de sa moto qui s’en sortira avec une petite visite chez le mécano.

Pour cette deuxième étape en parallèle du littoral de la Mer Rouge, l’équipe toujours motivée a su éviter les pièges d’une étape pleine de challenges, et même remonter dans le classement : « Malgré cet incident, cette spéciale (367 km) était rapide, hyper intéressante au niveau de la navigation. On a dû déjouer quelques pièges mais le terrain n’était pas trop poussiéreux ; c’était vraiment une belle journée ».

Le pilote s’en sort avec quelques contusions. DR

Le pilote saint-affricain Loïc Minaudier (dossard n°33) remonte et se classe en 38e position. L’Espalionais Florent Vayssade (dossard n°69) suis son exemple et remonte aussi à la 52e place suivi par le troisième motard aveyronnais, le Ruthénois Lionel Costes (dossard n°105), qui se situe à la 73e place au scratch.

Au volant de son buggy, Jean-Rémy Bergouhne (n°350), le quatrième aveyronnais engagé sur le Dakar 2020, est aussi arrivé au bivouac. Il figure à la 21ème place du classement auto et remonte ainsi de quatre places.

Troisième étape demain pour les 427 km de spéciale : une boucle Neom – Neom.