Les quatre pilotes aveyronnais, ici Loïc Minaudier, sont venus à bout de la première étape du Dakar. © DR

Dejddah – Al Wajh. Première étape du Rallye Dakar en Arabie Saoudite. Aujourd’hui, les concurrents du Rallye Dakar n’ont pas tardé à se frotter aux difficultés de ce nouveau terrain de jeu, après le Pérou l’an dernier. Cette année, en plus d’évoluer dans un nouveau pays, ils découvrent le roadbook le jour même, juste avant le départ. De quoi en dérouté certains. Ce n’est pas le cas du pilote saint-affricain Loïc Minaudier (dossard n°33) : « Le Dakar 2020 commence fort avec une spéciale vraiment complexe au niveau du terrain et les premiers accidents et abandons (158 engagés, 144 motards au départ et 139 à l’arrivée, NDLR). De mon côté l’étape s’est bien déroulée avec quelques petites suées mais un vrai plaisir tout au long des 752 km du jour ! »

Venant à bout des premières dunes, le pilote saint-affricain se classe en 42position, alors que l’Espalionais Florent Vayssade (dossard n°69) est à la 75place et que le troisième motard aveyronnais, le Ruthénois Lionel Costes (dossard n°105), se situe à la 82place au scratch.

Au volant de son buggy, Jean-Rémy Bergouhne (n°350), le 4Aveyronnais engagé sur le Dakar 2020, est aussi arrivé au bivouac. Il figure à la 25place du classement auto sur 78 concurrents arrivés (92 engagés, 83 au départ).

A présent, repos, avant de prendre le départ de la 2étape, demain, Al Wajh – Neom, 367 km de spéciales (401 km).

Vous aimerez lire aussi : Quatre pilotes aveyronnais à l’attaque des dunes de l’Arabie Saoudite.