Coupe de France. Direction Marseille pour une place en 16e de finale

« C’est un objectif fort, donc qui dit objectif fort, dit groupe fort. » Laurent Peyrelade, le coach du RAF a été très clair au moment d'évoquer le déplacement sur la pelouse de l'Athlético Marseille, en 32e de finale de Coupe de France. Rodez joue ce samedi, à 18h, avec l'objectif de se qualifier pour les 16e de finale.

Ugo Bonnet, qui souffre d'une inflammation au genou, sera malgré tout du déplacement. @ADN12

Les joueurs du Rodez Aveyron Football ont repris l’entraînement dimanche dernier, pour préparer leur reprise, ce samedi. Au programme, les 32es de finale de la Coupe de France, avec un déplacement sur la pelouse de l’Athlético Marseille, club de Nationale 3. Un club, anciennement appelé Marseille Consolat, que Rodez connaît bien. Même si pour Laurent Peyrelade, le coach, le contexte a bien changé :

« Je pense que ça évolué un peu. Que ce n’est plus le Marseille Consolat d’il y a 3, 4 ans. Ils construisent autre chose, ils veulent peut-être aussi faire voir une autre image. Après, on va jouer une très bonne nationale 3, c’est la poule sud. Ce sera chaud de temps en temps. À nous de montrer que l’on a fortement évolué depuis qu’on les a joués, que ça soit en CFA ou en national. Et puis, il faut être présent au prochain tour. L’idée, c’est de finir à la maison. Mais avant de parler des tours d’après, passons celui-là déjà »

(Laurent Peyrelade)

Objectif fort cette saison

Quoi qu’il en soit, Rodez est bien décidé à ne pas se faire piéger, pour continuer l’aventure. « Nous, on s’est préparé pour faire notre match, détaille le coach aveyronnais. C’est un 32e, un objectif très fort chez nous cette année. Il faut que l’on mette les bons ingrédients, tout de suite. Qu’on soit dynamique, efficace, performant, voilà, un vrai match de Ligue 2, point barre ».

Pourtant, pour ce match, le staff a dû composer avec de nombreux absents. Roche et Henry sont suspendus. Côté blessés, N’goy, Caddy, Mathis, Poujol, et Peyrelade ne seront pas du voyage. En revanche, Bonnet et Desmas, qui souffrent d’une inflammation du genou, et du mollet, sont dans le groupe. « C’est un message fort à ton groupe, explique Laurent Peyrelade. Tu serres les dents et tu avances. J’en ai fait un objectif important cette année, donc je suis prêt à prendre certains risques sur certains matchs. Dont celui-là ».

Une grosse semaine d’entraînement

Cette semaine, à l’entraînement, le staff a voulu que le groupe soit dans l’intensité tout de suite. En effet, Rodez retrouvera le championnat, dés vendredi prochain, et aura donc moins de temps, après ce déplacement à Marseille. Une semaine de reprise qui était donc importante pour le coach, Laurent Peyrelade :

« On n’a coupé que six jours, donc on n’a pas perdu en termes de volume. L’idée, c’était de retravailler nos principes offensifs et défensifs, en peu de temps, sur une séance ou deux maximum. Il faut que l’on soit opérationnel tout de suite, qu’on mette les curseurs très très haut, tout de suite »

 

Rodez a travaillé toute la semaine, pour passer ce tour, et retrouver les 16es de finale. Un tour que les Ruthénois n’ont pas vu depuis 2009, et leur parcours qui les a menés jusqu’au ¼ de finale, avec notamment l’élimination du Paris Saint-Germain…

Ce samedi 4 janvier, Athlético Marseille – RAF, au stade de la Martine, à 18h