Millau. Le point à mi-saison avec Baptiste Majorel, entraineur du SOM Rugby

Notre correspondant Stéphane Sécail fait le point de la première partie de saison avec Baptiste Majorel, entraineur principal du SO Millau Rugby Aveyron.

Baptiste, à l’issue des matchs allers, le SOM pointe à la 9e place au classement. Quel bilan tires-tu du début de saison de ton équipe ?

C’est un bilan mitigé avec de belles prestations à domicile où on reste invaincu, par contre à l’extérieur, et c’est récurrent sur tous les matchs, on n’arrive pas à imposer notre jeu. Je ne sais pas trop pourquoi encore mais il va falloir solutionner ça si on veut avoir des ambitions pour la suite de la saison. Effectivement, on peut parler d’une première partie de saison mi-figue mi-raisin…

« Il va falloir accentuer sur la défense »

Quels sont les points positifs que tu retiens ?

Je le redis, on a effectué de belles prestations à domicile même si sur certains matchs on a frisé la correctionnelle. Même à l’extérieur, par moments, on a été capable de réaliser des séquences intéressantes. Malgré le renouvellement d’effectif, je suis satisfait du groupe, on s’est très peu trompé sur le recrutement et l’amalgame entre les différentes recrues jeunes et expérimentées a bien fonctionné. Dans le positif, on peut noter aussi le bon travail de Sébastien Petit sur les phases de conquête. Enfin, je vais souligner la qualité de la formation millavoise puisque de nombreux jeunes issus du club ont été incorporés à l’effectif premier, c’est une vraie satisfaction pour nous car ce n’est pas dans tous les clubs de Fédérale 2 que l’on voit ça.

Quelles sont les choses qui ont moins bien fonctionné ?

Indéniablement on a encaissé trop de points et il va falloir accentuer sur la défense. Egalement, alors qu’on met beaucoup de temps à scorer et à concrétiser nos temps forts, on encaisse trop vite des points, on va travailler là-dessus.

« La qualification reste envisageable »

On a pu s’apercevoir que cette poule est très homogène, quels objectifs fixes-tu pour la suite ?

Le même : à savoir ne pas perdre à la maison comme ça a été fixé depuis le début, mais il faut rester très prudent car on peut aussi bien regarder vers le haut que vers le bas dans cette poule. Mais comme je reste quelqu’un d’optimiste je préfère voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide. Si on est performant sur notre conquête à l’extérieur et qu’on arrive à scorer et obtenir une victoire sur les cinq déplacements qu’il nous reste, alors une qualification sera envisageable.

Tu es très investi dans le club, quel regard portes-tu sur lui ?

Dans le fonctionnement général, c’est un club qui veut se structurer de plus en plus pour répondre aux attentes de ses partenaires et de ses adhérents. Le comité directeur est très efficace et travaille au quotidien pour faire avancer le club, notamment dans sa volonté de formation afin d’amener les jeunes au plus haut niveau possible…

(Reprise le 12 janvier à domicile contre Agde, troisième de la poule.)

Stéphane Sécail