Sébazac. L’ESAT de SEVES s’engage pour une démarche « zéro déchet, zéro gaspillage »

L’ESAT de Seves a signé fin décembre 2019 une charte d’engagement « Zéro Déchet, Zéro Gaspillage » avec Rodez agglomération, dans laquelle il s’engage dans une démarche vertueuse de réduction des déchets.

L’ESAT de Seves a signé fin décembre une charte d’engagement « Zéro Déchet, Zéro Gaspillage » avec Rodez agglomération. Photo : ©Rodez Agglomération

Depuis 2017, l’Agglomération de Rodez est engagée dans un programme « Territoire Zéro Déchet Zéro Gaspillage » soutenu par l’ADEME. L’ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail) SEVE s’est joint à cette démarche en travaillant sur la réduction et la valorisation des déchets dans une logique d’économie circulaire.

Ces axes de travail s’articulent autour du tri, de la réduction et de la valorisation des déchets. L’Agglomération de Rodez accompagne l’ESAT SEVE dans cette démarche à travers un diagnostic conseil dans l’établissement, l’aide à la mise en œuvre des actions nécessaires et la communication des résultats de réduction des déchets.

Le personnel encadrant et les personnes accueillies à l’ESAT de SEVE, ont bénéficié d’une sensibilisation via des animations d’ateliers (Cuisiner sans jeter, Compostage et jardinage durable) et des visites pédagogiques lors du « salon du réemploi et de la réutilisation ».

L’atelier menuiserie de l’ESAT de SEVE a développé́ et commercialise des pavillons de compostage en bois pour proposer aux collectivités une offre locale d’approvisionnement. Ces pavillons représentent une alternative de valorisation des biodéchets  pour les gros volumes (restauration collective ou privé, compostage de quartier, grands ensembles …).

Parmi les autres actions mises en place ou à venir, on peut citer :

  • L’envoi en usine de méthanisation les biodéchets issus de la cuisine.
  • L’acquisition de gobelets en carton recyclables pour remplacer ceux en plastique.

Souhaitant aller plus loin dans sa démarche, l’ESAT a choisi de compléter son action par un engagement dans le dispositif « défi-10% » de déchets non valorisés.  Ces -10 % portent sur l’ensemble des biodéchets générés par la structure (déchets de cuisine et déchets verts) et sur les déchets issus des bureaux, ils feront l’objet d’indicateurs de suivi.

Une initiative à encourager, dans les autres ESAT comme ailleurs…