La phase aller est désormais achevée. Après onze journées, les féminines du Rodez Aveyron Football comptabilisent 21 points : elles sont à 8 points du leader, Issy. Depuis le début de saison, les protégées de Mathieu Rufié ont remporté six matchs, ont fait trois nuls et se sont inclinées deux fois. Pour leur retour en D2, après neuf années dans l’élite, les féminines ont eu un peu de mal à se faire à ce championnat, plus physique et moins technique et ont enchaîné trois matchs nuls.

« On est forcément un peu déçu, par rapport à ce que l’on s’était fixé. C’est un peu décevant. Par rapport à l’objectif de la saison, qui est la montée en D1, on est en retard sur notre temps de passage à mi-saison »

 

Avant de remporter leur première victoire contre Saint-Malo à domicile. Puis elles se sont inclinées sur la pelouse de Brest. Avant d’enchaîner une belle série de quatre victoires consécutives. Avant une rechute et une défaite sur la pelouse de Nantes. Elles ont fini la phase aller par une large victoire contre Bergerac. Sans oublier une qualification pour les 16es de finale de la Coupe de France.

Quels sont vos principaux regrets ?

Le match à domicile contre Orléans où l’on a fait match nul 3-3, alors qu’on menait 2 à 0 après 20 minutes. Plus globalement, les deux premiers matchs nuls, où l’on a perdu des points d’entrée. Et puis, évidemment, nos deux défaites.

Quels sont les points positifs que vous retenez ?

Notre match référence, c’est contre Issy. On a fait un gros match même si on ne l’a pas gagné et qu’on n’a fait qu’un match nul. On a aussi sorti des gros matchs à Montauban et contre Saint-Malo. 

Quelles sont les améliorations à apporter ?

Je pense qu’il faut que l’on remette plus de rigueur dans notre manière de travailler (moi avec !) pour espérer atteindre notre objectif, on se doit d’être plus rigoureux, plus précis dans ce que l’on veut.

Les féminines reprendront l’entraînement le lundi 6 janvier. Premier match, le dimanche 12 janvier, en Coupe de France, sur la pelouse de l’US Saint-Vit, dans le Doubs. « Ce match doit nous permettre de préparer notre déplacement à Orléans la semaine suivante en championnat, confie Mathieu Rufié. Pendant les congés, les filles ont des programmes individuels à faire, pour être prêtes pour la reprise »…