Rodez. De bons produits allemands avant le cinquantenaire du jumelage

Des saucisses Bratwurst préparées par le comité de jumelage ! @ADN12

Le jumelage entre Rodez et Bamberg date de 1965 mais la signature d’une charte en 1970 officialisait la volonté d’un développement et d’un intérêt économique commun avec la présence d’une usine Robert Bosch dans les deux villes. Depuis, beaucoup de chemin a été parcouru par ce jumelage qui va souffler ses 50 bougies en 2020 avec, pour l’occasion, la venue d’une grosse délégation Bambergeoise du 21 au 24 mai prochains. En attendant, les ruthénois ont pu découvrir toute la bonne gastronomie allemenande sur le village de Noël de la place Raynaldy…

Chaque année, 40 élèves Ruthénois et Bambergeois se côtoient

« Notre activité principale c’est l’échange inter familial culturel » rappelle Agnès Cuisset, la vice-présidente de l’association. Un échange pour les élèves de tous les établissements, publics et privés des villes de Bamberg et Rodez. « Cela concerne 40 élèves chaque année. Les Bambergeois viennent pendant les vacances de Pâques tandis que les Ruthénois s’y rendent en juillet, tout cela sur 17 jours. Leur programme est l’immersion en école et des visites touristiques ». 

Les bons produits allemands proposés aux visiteurs

« Depuis cinq ans, nous fêtons le Noël de Bamberg à Rodez. Notre comité participe à l’organisation de la ville en faisant la promotion de produits de Bamberg  » explique la présidente, Martine Bringuier. Sur le stand de Bamberg installé face à l’hôtel de ville, on a pu sentir les bonnes saucisses pimentées  »Bratwurst » fabriquées à Bamberg par une boucherie dédiée à une seule brasserie Bambergeoise  »Schlenkerla » « un privilège pour nous » que l’on a pu accompagner d’une bière de Bamberg dont la réputation n’est plus à faire. A moins que vous soyez tenté par un vin chaud aux épices, plus traditionnel et préparé par la vice-présidente avec le petit secret du fait maison qui enchante chaque consommateur. 75 litres on été écoulés ce weekend…

Un petit creux ? Choucroute, bière, gâteaux, vin chaud, c’est au stand du jumelage que cela se passe. @ADN12

Les plus gourmands y ont également trouvé leur bonheur : Stollen, Bretzel, Lebkuchen, des gâteaux aux épices et aux amandes. Bien-sûr, comment parler de cuisine allemande sans parler de choucroute. Là c’est la présidente en personne qui s’y colle « j’ai préparé chez moi 40 kg de choucroute. On va vendre la choucroute par barquette individuelle accompagnée de trois saucisses  »Bratwurt » et une portion de pain qui vient de la boulangerie Saint Marc à Onet pour un coût de 6 € ».

Le dynamisme de Martine et Agnès et l’amour de Bamberg est communicatif « On est amoureuse de l’Allemagne, de ses habitants et plus particulièrement de Bamberg et de ses traditions et de son mode de vie » mais quoi de plus naturel pour ces anciennes professeurs d’allemand !