Saint-Affrique. Les semences paysannes en film et en débat

A l’invitation des Vergers d’Antan d’Aveyron, Xavier Dumont, biologiste moléculaire et apiculteur, viendra présenter, vendredi 13 décembre, une conférence sur les semences paysannes et la biodiversité cultivée, son histoire, son utilité pourquoi et comment la maintenir.

C’est un geste simple, répété depuis des millénaires par le paysan : ressemer. Ressemer des semences aussi diversifiées qu’il existe de paysans et de terroirs. Aujourd’hui, sous couvert de productivité, l’industrie agro-alimentaire encourage les paysans à utiliser des semences homogénéisées (lignée pures, hybrides ou génétiquement modifiées) qui ne donneront le meilleur d’elles-mêmes qu’un court instant et qu’il faudra soigner à coup de pesticides ou autres herbicides. La diversité s’amenuise. Mais face à la fuite en avant que l’industrie agro-alimentaire tente d’imposer, la résistance s’organise…

En introduction, projection d’un petit film : « Quand un maraîcher raconte une salade et déshabille un oignon », réalisé par un membre du collectif des semeurs du Lodevois-Larzac.
Rendez-vous, vendredi 13 décembre à 20 h 30, grande salle de la MEP, 3 Rue Frangi-et-Ortéga (à côté de l’école Georges-Caussat), à Saint-Affrique. Proposé par les Vergers d’Antan d’Aveyron, participation libre pour les non adhérents.