Le ROC, en difficulté en première période, s'incline finalement 30 à 27. @ADN12

Bègles/ROC : 30 à 27
(Mi-temps : 19/12)

Après une belle prestation, la semaine dernière contre le leader, les Rocistes avaient envie de confirmer sur le parquet de Bègles. Mais, malmenés en première période, ils n’ont pas réussi à revenir, et s’inclinent 30 à 27. « Évidemment, on est déçu, explique le coach, Julien Demetz. Même sans la prestation de la semaine dernière, on aurait été déçu après un tel match. »

19 à 12 à la pause

En première période, Bègles prend rapidement les devants, face à une équipe du ROC, qui n’y arrive pas. Après cinq minutes, Bègles mène 5 à 2. Un écart de trois buts que les joueurs de Bègles vont conserver pendant de longues minutes, et accentuer au fil des minutes : 13 à 7 à la 20e, puis 16 à 7, à 5 minutes de la pause. Le ROC tente bien de résister aux assauts adverses, mais rentre aux vestiaires, mené 19 à 12. « On n’a pas mis assez d’intensité, confie Julien Demetz. On n’a pas eu assez d’efficacité sur les tirs, on a manqué de tout dans cette première période. Ce n’est pas normal de faire une telle première mi-temps. Je n’ai pas dit grand-chose à la pause, j’ai plutôt crié. »

Une meilleure 2e période

Les joueurs du ROC, secoués à la pause, ont réagi en seconde période. Menés de 7 buts, ils se sont accrochés. À un quart d’heure de la fin, le ROC était encore mené 26 à 24. Puis, les protégés de Julien Demetz sont revenus à trois buts : 27/24 à la 50e. Un écart qui ne va plus évoluer jusqu’à la fin, avec une défaite, 30 à 27. Pour le coach, Julien Demetz, il y a de la déception :

Notre retour, en deuxième période, il est anecdotique, dans le sens où on n’y était pas en première période. C’est joli de revenir, mais c’était déjà plié. À la pause, on a tenté des coups tactiques, et on a réussi à revenir. Et puis, ils n’étaient pas sereins en face… Donc, forcément, on est déçu.