Calendrier de l’Avent ADN J-17 : le Nadalet

Littéralement « Petit Noël », le Nadalet est une coutume aveyronnaise datant du XVIe siècle. Dans chaque village, les jours avant Noël, le carillonneur devait sonner l’Angélus. Dans les grandes villes, il était rétribué pour cette tâche mais dans les petits villages, l’honneur de tirer les cloches revenait souvent aux enfants. Chaque village possédait sa manière propre de sonner le Nadalet, en fonction du nombre et du type de cloche qu’il possédait. Les rythmes des cloches suivaient alors le rythme de chants connus de chacun pour conserver une régularité et une singularité.

Avec la disparition des cloches sonnées manuellement, le terme de Nadalet représente désormais l’ensemble des cantiques de Noël, soit des textes chantés sous forme de dialogues entre les bergers et les anges. Les bergers s’expriment en français et les anges leur répondent en occitan.

Le Nadalet de Réquista

Le Nadalet de Réquista (le Nadalet de Ric Estar en occitan) est un chant écrit en 1864, par le Réquistanais Paul Bonnefous et est traditionnellement chanté dans cette paroisse pour Noël. En voici un extrait :

Les Pâtres : Quelle est cette clarté qui éclaire la campagne ? Est-ce vous sur la montagne, Oh Dieu de majesté ? Quelle est cette clarté ?

Les Anges : Enfants revelhatz vos, una bona novèla a Betléem apèla los pastres d’alentorn ! (Enfants réveillez-vous, une bonne nouvelle à Bethléem appelle les pâtres tout autour)

Dicton du jour :

« Tonnerre à Noël, pas d’hiver. »

Joyeux Noël ! Bon Nadal ! (occitan)