C. Teyssèdre : « Mon prochain mandat sera celui de la végétalisation et du vélo »

Christian Teyssèdre se présente avec Maryline Crouzet, Frédéric Rubio et Bernard Ferrand. @ADN12

Sûr de lui le maire de Rodez ? Alors que ses concurrents de Rodez Citoyen continuent de présenter leurs chartes de bonne conduite (-dernière en date : la Charte de Gouvernance et de Démocratie participative-), sans pour le moment en dévoiler plus sur leur programme, Christian Teyssèdre poursuit quant à lui la présentation de ses colistiers et en dit un peu plus sur ses projets pour la ville…

Une passerelle sur l’Aveyron à Layoule

Si le maire sortant assure que le programme de sa candidature est « prêt », il souhaite attendre le mois de janvier et laisser passer les fêtes pour présenter le détail de ses projets. Une certitude, « l’aménagement durable » en sera la pierre angulaire :

« Les espaces verts seront intégrés à tous les aménagements. On souhaite d’ailleurs en ajouter sur la Place d’Armes. On veut aussi développer les déplacements à vélo… ce sera le mandat de la végétalisation et du vélo !  »

 

Un projet qui devrait intéresser les habitués des promenades à Layoule : l’équipe de Christian Teyssèdre projette la construction d’une passerelle enjambant l’Aveyron, à mi-chemin entre le parking du camping et le Gué de Sallelles.

Des déclarations qui s’ajoutent au projet déjà présenté de production maraîchère derrière les Haras Nationaux. « D’ailleurs aujourd’hui je vous présente des personnalités liées à l’alimentation de qualité » annonce Christian Teyssèdre avant de dévoiler trois nouveaux noms qui l’accompagneront sur la liste Notre Parti C’est Rodez.

Un ancien socialiste

Après s’être rallié les vieux briscards de la droite, Christian Teyssèdre en appelle à son parti d’origine, le Parti Socialiste, d’où le rejoint Maryline Crouzet et, de façon plus ancienne, un certain Bernard Ferrand…

Bernard Ferrand, 72 ans

Professeur de Droit Economique Européen, Bernard Ferrand est surtout connu pour son activisme politique : il a été secrétaire fédéral du Parti Socialiste dans les années Mitterrand et a exercé plusieurs mandats d’élus, aux niveaux régional, départemental et communal. « J’ai été élu pendant 30 ans, mais jamais à la mairie de Rodez » précise celui qui a été exclu du PS en 2001 avant de rejoindre les rangs du Parti Radical de Gauche.

 

 

Maryline Crouzet, 54 ans

Conseillère communautaire à Rodez Agglomération et élue à Onet-le-Château, Maryline Crouzet est aussi Directrice de l’Association des Producteurs de Lait de Montagne, à l’origine de la marque locale Mon Lait. Elle explique avoir déménagé pour se rapprocher du centre-ville de Rodez.

Son étiquette socialiste, elle dit la mettre de côté pour ces élections municipales : « je suis surtout pour la politique menée par Christian Teyssèdre, qui permet réellement de voir changer les choses. Je l’ai constaté sur les deux derniers mandats… ».

Frédéric Rubio, 51 ans

Novice en politique, Frédéric Rubio habite Rodez depuis 25 ans. Années pendant lesquelles il y a enseigné la cuisine. Il est aujourd’hui Responsable de Service à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

« En tant que citoyen, je considère comme une évidence de participer à la vie de la ville. C’est le rôle du citoyen de s’engager ainsi »