Lors de la 10e journée de D2 Féminine, Rodez s’est incliné sur la pelouse de Nantes, 2 à 1. Quel sentiment prédomine après cette défaite ?
Il y a de la déception. La défaite est là. Même si on eu des carences, on aurait pu espérer mieux. Pendant 10 minutes, on a eu des errements qui nous sont fatals. On prend deux buts, et après, on a couru après le score. On a été trop déficiente dans les duels, on n’en n’a pas gagné assez. 

À la mi-temps, il y avait 0-0. Cette première mi-temps vous convenait-elle ? 
On a eu deux, trois situations intéressantes en première période. Mais on était déjà en difficulté dans les duels. Mais sans qu’il n’y ait véritablement le feu. On arrivait à avoir de bonnes séquences, malgré le pressing haut, on arrivait à ressortir calmement le ballon. Mais le début de seconde période nous a été fatal. On a voulu, à la mi-temps, régler le souci dans les duels, et au final, on prend deux buts. Alors, qu’à la reprise, à 0-0, on a une grosse occasion. 

« Notre expérience ne nous a pas servis lors de ce match. Il va falloir repartir au combat dès dimanche, contre Bergerac, à domicile »

Vous encaissez deux buts en deux minutes. Avant que Guellati ne réduise le score à la 86e. Une deuxième mi-temps compliquée ?
Le premier but, c’est un dégagement raté, et on n’est pas à la tombée du ballon. On se décale défensivement, et Nantes joue bien le coup. Le second, c’est sur coup de pied arrêté. On ne gagne pas notre duel, et elle marque de la tête. Après, on a réduit le score par Sofia Guellati, mais ça n’a pas suffit. Laurie Cance a aussi un face-à-face avec la gardienne adverse, qui fait un très bel arrêt. Et dans les arrêts de jeu, il y a un ballon qui traîne dans la surface, qui est dégagé sur la ligne par la défense… L’équipe de Nantes a su être solidaire, et plus intelligente que nous, après avoir marqué. 

Le match

À la Chapelle sur Erdre, au stade de la Jonellère, Nantes bat Rodez, 2 à 1.
(Mi-temps : 0/0)
Buts Nantes : Baldé (53e), Messager (55e)
But Rodez : Guellati (86e)

Nantes : Malbo, Messager, Dinglor, Diaz, Lhotelier, Volard, Béché puis Micheneau (93e), Le Moguedec, Peneau puis Pian (73e), Baldé, Goutard puis Guillard (91e). 

Rodez : Garcia, Guitard puis Davy (83e), Mbala, Pau puis Austry (63e), Saltel, Bornes, Guellati, Chareyron, Noiran puis Bueno (63e), Cance, Banuta.