Saint-Affrique. Un réseau de trafic de cannabis en milieu scolaire démantelé

Au terme de plusieurs mois d’enquête, les services de gendarmerie de Saint-Affrique et de la compagnie de Millau, ont démantelé un réseau de trafic de cannabis, qui sévissait principalement dans les établissements scolaires de Saint-Affrique.

Six personnes ont été interpellées mercredi 20 novembre, dans le cadre d’une enquête sur un trafic de cannabis, menée depuis septembre 2018 par plusieurs unités de gendarmerie du Sud-Aveyron. Le témoignage d’une quarantaine de consommateurs a permis aux enquêteurs de remonter la piste des dealers, qui sévissaient auprès de clients principalement issus de l’environnement scolaire de la ville de Saint-Affrique. Suite aux perquisitions et aux gardes à vue, les principaux intéressés ont reconnu avoir participé à ce trafic, « en vendant plus ou moins régulièrement des produits à une clientèle essentiellement scolaire, estimée à une centaine d’individus, ou d’avoir servi de rabatteurs aux dealers présumés », confirme le lieutenant Stéphane Michalet, commandant de la communauté de brigades (Cob) de Saint-Affrique.

Tous les établissements scolaires sont concernés

« Tous les établissements scolaires, et l’environnement péri-scolaire sont concernés. Les consommateurs sont issus de milieux très différents. »

Un « gros coup » pour la gendarmerie de Saint-Affrique, qui reste néanmoins lucide : « On a coupé une tête, mais les affaires de ce genre sont tentaculaires », reconnaît Stéphane Michalet. « La nature a horreur du vide, alors nous allons être très vigilants pour la suite. Aux côtés des parents, mais aussi des personnels scolaires. Parce ce qu’il y a un ras-le-bol sur ce sujet, qui peut toucher n’importe quelle famille. »

A l’issue des gardes à vue, les six personnes mises en cause ont été remises en liberté, en
attendant de répondre de leurs actes devant un magistrat en mars 2020.