Baraqueville. Des travaux à la pelle !

La destruction des bâtiments Grandet et Pasturel est l'un des chantiers visibles de ces derniers temps. ©Mairie_de_Baraqueville

Ça ne vous a pas échappé : la commune de Baraqueville se transforme. A coups de pelles et de pioches, les chantiers ont été nombreux ces derniers temps. Petit tout d’horizon des réalisations entreprises…

Le giratoire de l’Épi 

Infrastructure incontournable de la commune, où se dresse une sculpture représentant un épi de seigle, le rond-point de l’Epi symbolise le point culminant de tout le territoire. A la suite de l’ouverture de la RN88 en 2×2 voies le terre-plein a été totalement reprofilé, la partie incurvée recouverte de galets blancs, et l’îlot central en forme de volant à trois rayons a vu ses intervalles plantés de fétuques, de graminées pennisetum et de stipas.

Le giratoire de l’Epi, devenu symbole du contournement de Baraqueville par la RN88. @ADN12

Seuls l’installation de l’éclairage et un bon nettoyage de la sculpture manquent encore…

Réaménagement de l’aire de jeux

L’aire de jeux située devant le collège Albert Camus a été fraîchement réaménagée. Pour l’occasion, c’est le conseil municipal des enfants qui s’est chargé de donner un nom à cette infrastructure. Les jeunes élus sont passés à un vote de façon on ne peut plus formelle et il a fallu deux tours de scrutin pour valider la décision.

Les enfants de la commune ont baptisé la nouvelle aire de jeux « La Baraque des Mômes ». ©Mairie_de_Baraqueville

Ce sera donc «  La baraque des mômes ». Et pour aller jusqu’au bout de la démarche, cet espace réservé aux enfants a été officiellement inauguré le 20 novembre.

Opération goudron sur la commune 

Ces travaux sont portés par Pays Ségali Communauté, mais chaque commune décide des opérations qu’elle souhaite pour son territoire. Cette année, le choix de la municipalité s’est porté sur plusieurs endroits : le cheminement piéton de la maison d’accueil spécialisée, en bordure de la route de Camboulazet, la rue du stade, la rue de l’étang à Carcenac, l’accès à la zone commerciale des Portes du Ségala 2, le chemin des Saules et l’accès à la salle des fêtes de Lax.

L’espace situé en face du collège Albert Camus faisant office de parking de bus, n’avait lui, jamais vu de goudron et a fait partie du périmètre des travaux. Il a été recouvert d’une couche d’enrobé à chaud d’une épaisseur de 5 cm sur l’esplanade de la fontaine, et de 7 cm sur le parking des bus.

Les travaux sont maintenant quasiment terminés.

Un gymnase new look tant attendu

Les sportifs l’attendaient ! Beaucoup s’accordaient à dire qu’il y a belle lurette que des travaux sur un bâtiment des années 80 auraient dû avoir lieu, mais ça y est, c’est fait.

La rénovation porte sur un périmètre large : les murs remis à neuf, repeints et recouverts par endroits d’un bardage noir; un intérieur réagencé, avec de nouvelles tribunes et des vestiaires flambant neufs. La teinte bleu ciel du revêtement sportif donne une luminosité accrue. La communauté de communes, propriétaire des lieux, a également investi dans du nouveau matériel.

Bref, hormis les murs extérieurs il ne reste plus grand chose de l’ancien bâtiment…

La rénovation du gymnase de Baraqueville était très attendue. ©Mairie_de_Baraqueville

Disparition des bâtiments Grandet et Pasturel 

Les deux bâtiments situés à l’intersection de l’avenue de Rodez et de l’avenue de la vallée du Viaur, plus communément appelée « la tournée de la route de Camboulazet » ont été rasés.

Des projets à venir

Leur disparition doit présenter plusieurs avantages : le carrefour va pouvoir être sécurisé, l’esthétique du quartier, très à la vue du centre du bourg, améliorée, et la zone plus aérée. Néanmoins pour profiter du projet définitif de réaménagement de cet espace, il faudra encore attendre un peu, la municipalité  propriétaire, tient à le présenter à la population avant de valider.

Le remblaiement du Val de Lenne

Le val de Lenne va être relooké par la construction d’une salle des fêtes et autre terrain de quilles. Il a été ramené des déblais venant des buttes longeant l’actuel giratoire. Le temps presse car la fin de ce chantier va voir le début d’un autre tout aussi impressionnant qui consistera à ériger un pont éphémère au dessus de l’avenue Marengo et cette fois charrier quelques 500 000 m3 de déblais déplacés depuis le tronçon «  Marengo-La Mothe » pour la future aire de repos du lac de Lenne…

Réunion de chantier avec les décideurs, notamment le conseiller départemental André At (à gauche) et le Maire de Baraqueville, Jacques Barbezange (à droite). ©Mairie_de_Baraqueville