Saint-Affrique et Rodez. Deux soirées pour comprendre, agir et s’unir contre la violence faite aux femmes

Le réseau d’entraide « Femmes » porté par la ville de Saint-Affrique propose une soirée d’échanges et de réflexion autour de la violence faite aux femmes. Elle aura lieu le lundi 25 novembre, lors de la journée internationale dédiée à cette cause. Une date qui marque également la fin du Grenelle contre les violences conjugales, lancé par le Gouvernement en septembre.

Elisabeth Condamines, Véronique Boyer et Marie-José Paliès du réseau « Femmes », qui organise une soirée sur la violence faite aux femmes à Saint-Affrique ce lunci 25 novembre. ©Le Progrès

« En 2019, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon. Alors qu’en 2017, c’était une tous les trois jours. La situation s’aggrave donc en France. On ne peut pas rester les bras croisés », s’indigne Marie-José Paliès, adjointe saint-affricaine à l’éducation et à la vie associative.

Après avoir mis en place des actions comme l’exposition photos « Femmes et mixités dans le sport », « pour valoriser l’image et le rôle des femmes dans notre société et fédérer autour de projets positifs », précise l’adjointe, le réseau a choisi de revenir aux sources. « Le but premier de ce groupe, c’est de venir en aide aux femmes victimes de violence. En nous fédérant, pour pouvoir écouter, accompagner, et réorienter vers les dispositifs d’aide et de protection. Vu l’évolution des choses, nous avons pensé qu’il était important de revenir sur ce sujet difficile, mais crucial », rappelle l’adjointe.

Pour appuyer ses propos, elle continue de dérouler des chiffres tristement évocateurs : « 219.000 femmes par an sont victimes de violences physiques et /ou sexuelles. 94.000 femmes sont victimes de viol par an, dont quasiment la moitié par leur conjoint… »

S’unir pour une meilleure prise en charge des victimes

Depuis la création du réseau « Femmes » en 2017, différentes actions ont été mises en place : expositions, formations, ateliers self-défense, conférence et temps de partage et de rencontres. « Notre fil conducteur, c’est de faire en sorte que tous les acteurs qui gravitent
autour de cette question, se réunissent et échangent, pour améliorer la prise en charge des femmes qui sont victimes de violence. Au niveau social, médical, légal et psychologique », complète Véronique Boyer, conseillère municipale déléguée à la prévention et la santé. Lors de la soirée du 25 novembre, une première partie sera consacrée aux échanges et à la réflexion. Six intervenants partageront leur expérience sur des thématiques transversales :

« Christine Matignon, déléguée départementale aux droits des femmes se fera la porte-parole du gouvernement, qui devrait annoncer le jour-même des mesures concrètes issues du Grenelle »

Elisabeth Condamines, chargée de mission

La gendarmerie de Saint-Affrique présentera la procédure d’accueil des victimes au sein du commissariat. « Nous avons beaucoup évolué, souligne l’adjudant-chef Florence Amalric. Nous sommes formés plus spécifiquement, avec une approche qui laisse une large part à l’écoute, et au non-jugement. » La directrice du Logis Millavois, Nathalie Bertrand, présentera sa structure d’accueil d’urgence, « avec laquelle nous travaillons en étroit partenariat car sur Saint-Affrique, nous ne disposons pas d’une telle offre », précise Marie-José Paliès. La prise en charge psychologique des victimes sera évoquée par Christine Trag, conseillère au Planning familial. « Elle abordera notamment l’importance de la communication, pour savoir comment repérer le signes précurseurs du danger, et les façons de réagir », précise Elisabeth Condamines.

La soirée se poursuivra sur une note plus festive, avec un repas partagé, et une soirée karaoké concocté par la Salle des jeunes de la ville. « C’est important d’associer les jeunes à notre démarche, car les prises de conscience doivent se faire tôt, surtout à l’heure d’internet, qui véhicule une image dégradée des femmes et de la sexualité », déplore Véronique Boyer.

Soirée « Lutter contre les violences faites aux femmes », lundi 25 novembre de 18 h 30 à 21 h 30 au caveau de la salle des fêtes de Saint-Affrique. Organisée par le réseau « Femmes », animé par la mairie de Saint-Affrique. Contacts mairie : 05.65.98.29.00.

A Rodez, une table Ronde « Ensemble contre les violences faites aux femmes » aura également lieu mais le mardi 26 Novembre à 18h00 à la Maison de la Région, 41/43 rue Béteille.