Rodez. Les « Mardis de la santé » dans l’inspiration du Mois Sans Tabac

Une conférence publique gratuite était organisée cette semaine par le Centre Hospitalier de Rodez, dans la salle de conférence des archives départementales, autour du mois sans tabac avec l'intervention de quatre praticiens...

Les quatre intervenants autour de la directrice adjointe du CH de Rodez, Anne-Lise Barral. @ADN12

Les « Mardis de la santé » sont organisés quatre fois par an par le Centre Hospitalier de Rodez dans le cadre de sa mission de santé publique. Dernier du nom : « Moi, j’arrête…et vous ?! » ce mardi 19 novembre pour résonner avec la campagne nationale du Mois Sans Tabac… Quatre intervenants se sont succédés devant une assemblée clairsemée mais attentive…

« Il nous paraît indispensable de monter des événements avec des rencontres entre les professionnels de santé et la population, afin de vulgariser les messages de santé publique »

(la Directrice adjointe de l’hôpital de Rodez Anne-Lise Barral)

La cigarette : cet ennemi de notre santé

La première intervenante, Sylvie Julien, est pneumologue. Elle tient à rappeler les bienfaits de l’arrêt du tabac sur les comportements et la santé, et à énumérer les nombreuses substances toxiques qui se cachent dans une cigarette.

La pneumologue Sylvie Julien s’exprimait mardi soir sur les méfaits du tabac dans la salle de conférence des archives départementales. @ADN12

La médecin revient aussi sur les techniques pour y parvenir : l’acupuncture, l’hypnose, l’homéopathie ou l’aide au sevrage. Elle donne également son avis sur l’alternative de la cigarette électronique : « dans la mesure où les liquides sont contrôlés par l’ANSES, elle semble en l’état actuel des connaissances, moins néfaste que le tabac ».

Tester sa motivation à arrêter

 

C’est ensuite l’infirmière Laura Foucault, l’une des responsables du service IDE addictologie de l’hôpital, qui donne des conseils pratiques pour un arrêt progressif, et explique l’intérêt du soin infirmier lors du sevrage. Un test de motivation et de dépendance est réalisé en amont du plan de soin individualisé :

« Il s’agit pour nous de gérer au mieux les symptômes de manque, propres à chaque patient »

 

Sport et nutrition

Le diététicien Nicolas Grillat-Rondelat explique quant à lui qu’il est possible d’arrêter de fumer sans grossir. Le conseil de base est de conserver trois vrais repas dans la journée.

Le dernier intervenant, le kinésithérapeute Wilfrid Lascoux, prodigue ses conseils pour la reprise d’une activité physique adaptée :

« Le sport doit être un régulateur et une source de plaisir. Il ne faut surtout pas que l’addiction à la cigarette se transforme en addiction sportive. L’activité sportive est un couteau suisse de la santé »

 

Prévention dès le plus jeune âge

Présents dans le public, quelques bénévoles de la Ligue contre le Cancer dont Michel Bonnemaire le président du Conseil départemental de l’Ordre des infirmiers : « Nous nous rendons dans les collèges au-devant des élèves des classes de sixième et cinquième, afin de les sensibiliser aux méfaits de l’alcool, du tabac et du soleil. Ces jeunes en savent déjà beaucoup sur les cigarettes électroniques et quelques drogues, mais ils en ignorent les méfaits. D’où notre rôle et notre discours qui consiste à dire : « jamais la première cigarette. » Ils sont très sensibles au coût d’une consommation régulière de tabac »

Un bémol à cette conférence cependant : la faible participation de fumeurs dans la salle, ce qui fait dire à Anne-Lise Barral :  « Il faudra que nous fassions preuve de réflexion et d’imagination afin d’attirer le plus grand nombre d’intéressés »…

Pratique

Pour un entretien de dépendance, vous pouvez prendre rendez-vous à l’hôpital de Rodez du lundi au vendredi de 9h à 17h, et à celui de Decazeville le mardi de 14h30 à 16h. Un seul numéro : le 05 65 55 22 80.