De nouveau, Decazeville célèbre les Langues…

(De gauche à droite) Jean Vaz, Alex Santana (membre de Memoria andando), Claude Sicre et Jean François Mariot ©adn12

« Tout le monde a envie de défendre sa langue ou ses langues » : Claude Sicre, ancien membre du groupe Fabulous Trobadors et organisateur du premier Forum des Langues du Monde à Toulouse il y a près de 30 ans, était à Decazeville ce vendredi 15 novembre pour  une discussion autour de la « Déclaration des devoirs envers les langues et le langage ».

Un débat initialement prévu en juin dernier lors de la Fête des Langues du Monde mais qui avait du être annulé en raison de la canicule. A l’organisation : deux associations du Bassin, Mescladis et Memoria Andando (qui milite pour la transmission de la langue espagnole).

A l’origine, les Forums et les Fêtes des langues du monde

La Fête des Langues du Monde de Decazeville, organisée par l’association Mescladis, existe depuis 2002. Il existe une vingtaine de forums de ce type dans le monde. Tous différents « par la population, l’ambiance, la manière de faire » mais avec l’idée commune « qu’on parle des langues ».

La fête des langues du monde de Decazeville le samedi 29 juin 2019. DR

Pour Claude Sicre, « un jour, il y aura des forums des langues partout. Nous nous retrouverons tous à discuter des mêmes idées et dans différentes langues. La philosophie du monde ne peut être qu’une philosophie de la pluralité… ».

Devoirs envers les langues ?

Claude Sicre rappelle que cette idée a été lancée il y a une quinzaine d’années par le Forum des Langues de Toulouse. Le linguiste Henri Meschonnic avait été sollicité pour réfléchir à une « Déclaration des Droits des Langues et des Cultures ». En 2006, ce dernier propose en français non pas une déclaration des droits des langues mais une déclaration des devoirs envers les langues et le langage.

Cette déclaration « intéresse les gens », comme le montrent les discussions ouvertes lors des divers forums et fêtes des langues. Decazeville participe donc à ce mouvement qui va se poursuivre. Ce sujet sera débattu dans différents forums en 2020 comme Toulouse ou Marseille.

L’idée est que les gens traduisent cette déclaration dans leurs propres langues. De nombreuses traductions existent déjà : anglais, catalan, chinois mandarin, russe, arabe…