Ligue 2. Le RAF joue sa dernière au Stadium contre le leader lensois

Le gardien du RAF est un des hommes forts de cette saison, avec 48 arrêts. @ADN12

Le RAF joue ce lundi 11 novembre contre le leader du championnat de Ligue 2, le RC Lens. Un match de gala puisque ce sera également la dernière rencontre des ruthénois au Stadium de Toulouse, avant de retrouver enfin leur stade, Paul Lignon.

« C’est un peu notre Coupe d’Europe à nous »

Le coach ruthénois le sait, l’adversaire de cette 14ème journée de Ligue 2 n’est pas leader par hasard : « on va jouer ce qui se fait de mieux en Ligue 2, en termes d’effectif et de solidité » annonce Laurent Peyrelade, « il faut profiter de cette chance de jouer une dernière fois dans des infrastructures de Ligue 1, mais il va falloir se bagarrer, être prêt à souffrir ». 

Pour cela, Laurent Peyrelade pourra compter sur un effectif quasiment complet : « tous sont aptes, sauf Loïc Poujol, qui a été touché à la cheville contre Ajaccio, et Edwin Maanane…». Quant aux dispositions physiques, elles sont elles aussi encourageantes selon le coach ruthénois : « on fait de bons entraînements, on est frais, on sera là » prévient-il.

« Pas grand chose à perdre »

Après avoir rencontré les autres grosses écuries du championnat (Lorient, Guingamp et au dernier match, Ajaccio), Laurent Peyrelade estime que son équipe a progressé :

« En termes de duels, on est plus proches aujourd’hui de ces équipes là qu’on ne l’était il y a encore quelques mois. Maintenant il faut que ça se voit en termes de points »

 

18 : c’est justement le nombre de points enregistrés par le RAF en 13 journées. Cinq victoires, cinq défaites et trois nuls qui le placent à la 10ème place du classement, quand le leader lensois affiche 25 points, sept victoires, quatre nuls et deux défaites.

« C’est un championnat à séries. Avant Ajaccio, on avait enchaîné deux victoires, c’est intéressant mais il faut enclencher une nouvelle série » espère Laurent Peyrelade qui donne les clefs de ce match : « il va falloir de la réussite, marquer les premiers et sortir les arrêts aux bons moments… ».

Arthur Desmas, un gardien attendu

Les arrêts, c’est justement la spécialité du gardien ruthénois, Arthur Desmas, qui en totalise 48 depuis le début de la saison : « c’est vrai que j’ai su être décisif et que j’ai pu rapporté des points à l’équipe » sourit celui qui a connu la Ligue 1 avec Brest il y a quelques années, « mais plus que les arrêts, ce qui importe, c’est le nombre de buts encaissés et le classement des défenses… ». Et à ce jeu là, le RAF et Arthur Desmas ont encaissé 16 buts, ce qui les placent à la 14ème place du classement des défenses de Ligue 2.

Le dernier but encaissé à Ajaccio (défaite 1-0) lui laisse un goût amer : « on manque de concentration sur ce but, et malheureusement à ce niveau là, ce sont les détails qui font la différence ». Néanmoins, son regard se porte sur le match de ce lundi face à Lens :

« On va pouvoir se comparer à la meilleure équipe de Ligue 2. On a tous hâte de jouer ce match ! On a envie de bien faire. »

 

Un match qui sera aussi le dernier à Toulouse : « le Stadium nous a plutôt bien réussi jusqu’à maintenant, même si on a hâte de revenir à Paul Lignon et de ne plus faire deux heures de bus avant chaque rencontre… ». Son vœu sera exaucé lors du prochain match à domicile, le 29 novembre, face au Havre.

14ème journée de Ligue 2, lundi 11 novembre, à 20h45, contre le RC Lens.