Mobilisation générale : votez GR 65, votez Aveyron !

La troisième édition du "concours du sentier de Grande Randonnée préféré des français" a commencé. Côté aveyronnais, le GR 65, reliant l'Aubrac à Conques, se pose comme un candidat à la victoire finale. Face à lui, il y a sept sentiers, les aveyronnais vont devoir s'activer pour faire la différence.

Michel Longuet et Jean-Luc Calmelly, prêts pour lancer la bataille du GR 65 ! @ADN12

La partie aveyronnaise du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (GR 65), ne se présente plus, c’est l’âme de notre département. Incontournable pour tous les randonneurs aveyronnais, elle représente 102 km entre Aubrac et Livinhac-le-Haut dans la vallée du Lot. Il faut en moyenne quatre à cinq jours pour tenter cette traversée.

Sa réputation a aujourd’hui dépassé les frontières nationales puisque ce sentier attire désormais des randonneurs du monde entier, curieux de venir crapahuter sur les terres aveyronnaises.

Mobilisez-vous et faites gagner le GR 65 !

Ce jeudi 7 novembre, l’Agence Départementale du Tourisme (ADT) de Rodez avait convié la Fédération de Randonnée Pédestre de l’Aveyron pour solennellement poser leurs objectifs dans ce concours : un appel à la mobilisation générale pour la victoire du GR 65.

Les votes ont commencé depuis le 31 octobre, la date butoir étant le 20 novembre. Il est possible de voter une fois par jour pendant toute la durée du concours à cette adresse.

Michel Longuet, président de la FFR de l’Aveyron, et Jean-Luc Calmelly, président de l’ADT, savent « qu’ils peuvent compter sur le soutien des aveyronnais qui sont sont fiers de leur patrimoine et de leur identité ».

« Le GR 65, la pépite de notre département, attire 20 000 randonneurs par an »

« Le GR 65 est une pépite » glisse Jean-Luc Calmelly, « le côté patrimonial et le côté spirituel se côtoient tout au long de son chemin ». Gerard Longuet n’hésite pas à dire à son sujet « c’est la vitrine de la randonnée en Aveyron ».

Véritable expérience de vie pour tous les randonneurs qui s’y retrouvent, c’est son côté unique qui séduit : « 20 000 randonneurs l’empruntent chaque année » précise Michel Longuet.

En 1998, les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, dont le GR 65, ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en raison de leur valeur universelle. Véritable totem de ces chemins, le côté aveyronnais fait consensus : « les pèlerins sont ébahis par ce sentier qui leur fait traverser l’Aubrac en passant des lieux classés « plus beaux villages de France » comme St Côme d’Olt, Estaing, Conques…» précise Michel Longuet.

Le GR 65 : un voyage grandeur nature à travers l’histoire et une quête spirituelle. DR

Une reconnaissance qui boosterait la fréquentation

« L’Aveyron, c’est 6 500 km de sentiers et 1 200 km de GR » détaille Michel Longuet, « la fédération pédestre aveyronnaise assure son entretien pour garantir les meilleures conditions de pratique aux randonneurs ». La randonnée est la première activité de pleine nature de l’Aveyron et celui-ci le premier département de France si l’on prend en compte le nombre de licenciés par habitant. Michel Longuet et Jean-Luc Calmelly l’affirment : « un succès pour le GR 65 permettrait de booster sa fréquentation et celle de l’Aveyron ».

En 2018, c’était le GR1 de Bretagne qui avait été lauréat, sa fréquentation avait augmenté de 30 % l’année d’après. Voter GR 65, c’est aussi voter Aveyron. Une victoire placerait le GR 65 comme le meilleur ambassadeur de l’Aveyron. Jean-Luc Calmelly y croit : «  la qualité de l’accueil des aveyronnais et des services proposés tout au long de ce parcours sont reconnu par tous, ceux qui l’arpentent reviennent en Aveyron ».

Toute l’équipe de l’ADT et de la Fédération aveyronnaise de Randonnée Pédestre ont uni leurs forces pour appeler les aveyronnais à l’union sacrée pour faire triompher le GR65. Actuellement classé second des votes, tout va se décider selon VOTRE MOBILISATION.

Pour plus d’informations et voter, rendez-vous sur le site du concours.