Les travailleurs sociaux du département de l’Aveyron seront en grève ce jeudi 7 novembre. Un appel de la CGT qui dénonce des conditions de travail dégradées, des agents surmenés et une détérioration dans l’accompagnement des publics en difficulté…

Mal-être au travail et manque de moyens

Dans un courrier adressé au président du Conseil Départemental de l’Aveyron, le syndicat dresse la liste des dysfonctionnements repérés dans le secteur social et médico-social « depuis plusieurs années » : agents non remplacés, surcharge de travail, surcharge administrative, manque de places en familles d’accueil et en foyers, nombre d’enfants à charge trop élevé par agent, manque de moyens…

Avec des conséquences selon le Secrétaire de la CGT au Département, Cédric Mors, sur la santé des agents : « Certains ont déjà contacté la Médecine du Travail car cette injonction paradoxale (faire autant avec moins de moyens) les rend malades et peut avoir des conséquences professionnelles ou personnelles. ».

Face à ce constat, le syndicat souhaite alerter Jean-François Galliard sur « l’impossibilité de mener à bien ses missions de protection de l’Enfance, d’accompagnement des usagers ou de prévention auprès de publics de plus en plus en difficulté ».

Des doléances déjà portées lors des derniers Comité Techniques et Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT), mais sans avancée satisfaisante pour la CGT.

Pour réclamer « plus de moyens humains »

L’appel à la grève de ce jeudi 7 novembre concerne les travailleurs sociaux de toutes les structures aveyronnaises (acteurs de l’aide sociale à l’Enfance, Protection Maternelle et Infantile, foyers, services à la personne…) et permettra au syndicat de porter ses revendications : créations de postes, amélioration des conditions de remplacement des agents absents, réorganisation du travail et baisse des charges administratives, recrutement de familles d’accueil… mais aussi création d’une nouvelle MECS ( Maison d’Enfants à Caractère Social, qui accueille temporairement les mineurs en difficulté) et d’une annexe de la MDEF (Maison Départementale de l’Enfance et de la Famille) en Sud-Aveyron.

Un rassemblement est prévu devant la préfecture de Rodez à 14h30 ce jeudi.