Sûrement connaissez-vous le Centre Hospitalier Sainte Marie de Rodez sur le lieu-dit Cayssiols, spécialisé dans les soins psychiatriques ? Peut-être connaissez-vous moins son ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail, anciennement connu sous l’acronyme CAT), qui jouxte la Maison d’Arrêt de Druelle…

Un établissement créé en 1985 par des infirmiers psychiatriques qui permet aujourd’hui à 76 personnes, handicapées ou mentalement fragiles, d’exercer une activité professionnelle dans un environnement adapté, avec des professionnels du médico-social.

Coup de projecteur sur cette structure qui vient d’investir 1,3 millions d’euros pour rénover ses bâtiments et améliorer les conditions de travail des personnes accueillies…

Insérer par le travail

L’inauguration des nouveaux investissements s’est faite en cette fin octobre devant plusieurs centaines de personnes. L’occasion pour le responsable du site, Eric Tarroux, de rappeler le profil des travailleurs accueillis à l’ESAT Sainte-Marie :

« Troubles cognitifs, émotionnels, hyperactivité, inhibition… : les personnes qui arrivent ici sont en souffrance psychique, parfois complètement brisées, avec un vécu traumatique dans le milieu professionnel ordinaire. Ici, on s’adapte à leurs capacités, on les accompagne pour les aider à se reconstruire »

 

Deux infirmiers psychiatriques, 10 moniteurs et 14 personnels d’encadrement accompagnent donc ces travailleurs aux besoins particuliers sur une dizaine d’activités professionnelles : ferronnerie, menuiserie, élevage et abattage de poulets, horticulture, jardinage, aménagement d’espaces verts, imprimerie ou encore torréfaction du café.

Des services et des activités qui sont proposés aux entreprises mais aussi aux particuliers, qui peuvent ainsi faire faire leurs travaux de menuiserie ou venir acheter leurs poulets ou leur café. « Je mange très souvent du poulet tué à Sainte-Marie » a d’ailleurs confié le député Stéphane Mazars lors de cette inauguration.

L’ESAT Sainte-Marie appartient au groupe clermontois du même nom représenté par son directeur Jean-Paul Pernet-Solliet et son président Alain Noziglia, accompagnés ici de Bernard Vayssade (micro), Éric Tarroux et Didier Perrot, les chevilles ouvrières aveyronnaises de l’établissement. @ADN12

Les travaux inaugurés en ce mois d’octobre étaient devenus indispensables selon Didier Perrot, Directeur du Centre Hospitalier Sainte Marie : « il s’agissait d’une part de moderniser l’outil de production pour être compétitif sur le projet économique, et d’autre part d’améliorer les conditions de travail des personnes que l’on reçoit pour assurer au mieux notre utilité médico-sociale ».

Un abattoir à volailles tout neuf

Changement le plus significatif pour l’ESAT de Sainte-Marie : la rénovation totale de son abattoir à volailles, avec la mise en place d’une chaîne d’abattage complète.

« Avant, toutes les opérations étaient faites manuellement. Aujourd’hui, tout le bâtiment est en semi-automatique. C’est un gain de confort de travail incroyable, avec beaucoup moins de pénibilité. Les travailleurs s’y sont d’ailleurs adaptés très rapidement. »

 

Moniteurs et travailleurs ont pu faire visiter les nouvelles installations au public et aux élus locaux, venus nombreux pour cette journée d’inauguration.

Cette journée d’inauguration a permis aux travailleurs de montrer avec fierté leurs activités.@ADN12

L’abattoir de Sainte-Marie occupe 17 travailleurs quatre jours par semaine, et prépare 600 volailles par semaine.

Les poulets fermiers abattus à Sainte-Marie sont vendus aux collectivités, restaurateurs, supermarchés et particuliers. @ADN12

Les coqs, poules et pintades abattues ici peuvent provenir du propre élevage de l’ESAT qui se trouve accolé à l’abattoir, ou bien de producteurs locaux, qui viennent faire tuer ici leurs volailles. Celles qui sont élevées à Sainte-Marie, « naturellement et sans OGM » par d’autres travailleurs avec un suivi vétérinaire et la supervision de professionnels.

Les particuliers peuvent venir directement à l’ESAT pour acheter des volailles du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30. Ces dernières bénéficient du label départemental « Fabriqué en Aveyron ».

1 000 bêtes se trouvent actuellement dans les aires d’élevage de l’ESAT Sainte-Marie. @ADN12

De nouveaux locaux pour la ferronnerie

Autre activité emblématique de l’ESAT Sainte-Marie qui a pu bénéficier des derniers investissements de la structure : l’atelier ferronnerie, qui possède désormais des locaux agrandis et fonctionnels.

 

L’ESAT Sainte-Marie fabrique et vend des barbecues typiques pour les gâteaux à la broche aveyronnais. Ils font intervenir les ateliers de ferronnerie et de menuiserie de l’établissement. @ADN12

Les travailleurs y fabriquent des objets sur commandes pour des professionnels ou des particuliers : rampes, gardes-corps, portails, grilles, pergolas, serrureries…et même des barbecues spécialement conçus pour les gâteaux aveyronnais à la broche, eux aussi estampillés « Fabriqué en Aveyron ».

Parmi les activités de l’ESAT Sainte-Marie, on trouve l’atelier de sous-traitance de l’entreprise Socofal à Luc-La-Primaube : les travailleurs assurent notamment l’assemblage des lits. @ADN12

Des locaux beaucoup plus grands sont également disponibles pour l’atelier de sous-traitance de Socofal, l’entreprise de literie haut-de-gamme de Luc-La-Primaube.

Les travailleurs ont désormais tout le confort nécessaire pour assurer l’assemblage des lits mécanisés.

Dernier changement visible : les travaux de voiries, qui ont transformé les anciennes voies enherbées de l’établissement en véritables ruelles bitumées.

Se rendre à l’ESAT Sainte-Marie, c’est un peu désormais comme si l’on entrait dans un mini-village, passant des serres horticoles à l’atelier de menuiserie, avant de s’arrêter prendre un café torréfié sur place et lui-aussi « Fabriqué en Aveyron »…

 

Une nouvelle activité a vu le jour au printemps : le potager de l’ESAT, dont les productions sont venues aux travailleurs de la structure mais aussi à des restaurateurs et primeurs locaux. @ADN12
Les serres horticoles de l’ESAT sont certainement les plus connues de ses activités : les particuliers peuvent venir y chercher leurs plants et massifs dès le printemps. Le choix est impressionnant ! @ADN12

Pour tout connaître des activités et horaires d’ouverture de l’ESAT Sainte-Marie de Rodez, rendez-vous sur son site internet.