Si vous passez régulièrement par la rue du Bal, vous avez surement remarqué cette étrange boutique très colorée située au numéro 24 de la rue : Les ateliers Happy Lama. Voici l’antre de Débora Gretillat, une jeune brésilienne de 30 ans qui, après avoir vécu un peu partout dans le monde, a posé ses valises à Rodez pour proposer des ateliers créatifs, pour petits et grands…

Ambiance sud-américaine

Poussez la porte de son local et vous en découvrirez un peu plus sur Débora : musique latino, décor coloré, crânes mexicains calavera, lamas en peluche, sombreros…un univers tout droit sorti de son enfance passée au Brésil, puis en Guyane ou à La Réunion. L’ambiance est chaleureuse, comme son hôtesse, qui a décidé de passer du piton de la Fournaise au piton ruthénois il y a une dizaine d’années.

Après 10 années dans l’animation, notamment au sein de l’ancien cinéma de Rodez, où elle organisait des activités créatives en lien avec les films projetés à destination des enfants, Débora a eu envie de lancer sa propre structure :

« J’ai deux enfants de 11 et 6 ans et j’avais un peu de mal à concilier vie professionnelle et vie familiale. Après une pause sabbatique, et en me disant que l’animation était vraiment une vocation pour moi, je me suis lancée pour créer ma micro-entreprise. Les parents des enfants que j’avais encadrés m’ont aussi beaucoup encouragée dans cette initiative… »

 

La jeune femme a une idée : proposer des ateliers créatifs pour enfants mais aussi pour les adolescents et les adultes, en s’appuyant sur son univers particulier. Après pas mal de péripéties, elle acquiert le local d’une ancienne maroquinerie, qu’elle transforme en l’atelier que l’on voit aujourd’hui. C’était en janvier 2009 : « j’avais lancé une cagnotte de crowdfunding en ligne mais je n’étais pas encore très au point sur la communication… ». Son enthousiasme et sa pugnacité ont fait le reste : « je me suis débrouillée, j’ai entrepris des travaux et j’ai pu proposer mes premiers ateliers dès le mois de février » sourit la jeune femme, qui avoue ne pas encore pouvoir vivre de son activité.

« La rentabilité va venir petit à petit. Les choses se développent bien. Ces vacances de Toussaint ont été un vrai envol pour mon activité puisque j’ai accueilli jusqu’à 11 enfants par atelier et ils en sortent satisfaits. Le bouche-à-oreille et les rencontres sont vraiment positifs »

 

Enfants, ados, adultes

Poterie, origami, peinture, sculpture, dessin, LandArt… : la palette des activités proposées par Débora est impressionnante et la curiosité de la jeune femme la pousse vers de nouvelles disciplines : « je souhaite vraiment créer un pôle d’échanges autour de ma structure. C’est pourquoi interviennent d’autres animateurs pour la couture, le tricot ou encore les jeux de rôles ». 

« On s’amuse en apprenant »

Au menu du jour : maquillage et lampe magique sur le thème d’Halloween. Dix enfants, âgés de 7 à 12 ans ont répondu présents. Certains viennent pour la première fois, d’autres en sont déjà à leur cinquième atelier :

« IIs sont contents de faire une activité manuelle entre copains et copines. Et de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait ». D’ailleurs c’est pareil dans les ateliers adultes : il y a la fierté de faire soi-même, le bonheur de stimuler sa créativité, mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes »

 

C’est d’ailleurs tout le sens du choix du lama pour nommer les ateliers de Débora : « le lama a toujours été mon animal fétiche parce que je savais bien l’imiter quand j’étais au lycée. C’est un beau symbole car c’est un animal grégaire, qui est fait pour vivre avec les autres, comme les personnes qui viennent dans mes ateliers ».

Des nouveautés à tester

Débora va profiter de cette rentrée pour proposer des nouveautés. Les samedis seront désormais consacrés au tricot : « c’est Marina Da Silva qui intervient sur ces ateliers, de 10h30 à 12h30. Chacun peut venir, l’entrée est libre, le matériel est fourni. On réfléchit même à proposer des moments « Tricot & Mojito » avec un bar de Rodez ».

Les mercredis seront réservés aux enfants, à qui seront proposées chaque semaine des activités manuelles différentes : « ce sont des temps d’activités de 14h à 16h30 avec goûter compris pour les enfants dès 5 ans » détaille Débora qui organise aussi sur-demande des après-midis d’anniversaire : « dans mon local ou à domicile. Je m’adapte aux souhaits de l’enfant qui fête son anniversaire. On peut créer des balais magiques si c’est un fan d’Harry Potter… J’ai fait récemment un anniversaire sur le thème de Jules Verne : les enfants ont créé des magnets à l’effigie du Nautilus ».

Pour plus d’informations, visitez la page Facebook d’Happy Lama, ou rencontrez directement Débora dans son atelier du 24 rue du Bal.