Séverac-d’Aveyron. Après 17 départs de feux, l’incendiaire pris en flagrant délit

L'homme avait déjà été arrêté en 2019 à la suite de plusieurs incendies dans la zone artisanale des Marteliez. @Gendarmerie_Aveyron

C’est une arrestation qui va soulager les habitants de la commune de Séverac-d’Aveyron : l’homme soupçonné d’être à l’origine de 17 incendies volontaires sur les trois dernières années vient d’être placé en garde-à-vue.

Une série débutée en août 2016

Les gendarmes l’ont pris en flagrant délit au début de mois de septembre alors qu’il mettait le feu à de la végétation située sur la zone artisanale des Marteliez à Séverac-d’Aveyron, quelques jours seulement après deux autres départs de feux dans la même zone, que les militaires avaient placée sous surveillance.

Une arrestation qui met fin à une série d’incendies qui avait débuté en août 2016 puisque les gendarmes lui imputent 17 départs de feux.

Vengeance ?

Placé en garde-à-vue, et après expertise psychiatrique, le suspect a été présenté au procureur de Rodez. Il a reçu une obligation de soins et l’interdiction de paraître dans la zone incriminée en attendant son procès devant le tribunal correctionnel.

Une des pistes envisagées à ce stade par les enquêteurs pour expliquer le geste du suspect serait la présence de l’usine de granulés de bois COGRA dans la zone visée par les incendies. Une entreprise installée depuis 2013 qui ne ferait pas l’unanimité parmi les riverains. Ceux-ci lui reprocheraient nuisances sonores et olfactives…