Handball. Belle performance du ROC à domicile

Pour le compte de la 4e journée de Nationale 2, le ROC a enregistré une probante victoire face à l'Entente Territoire Charente, 38 à 33.

À Rodez, à l’Amphithéâtre, le ROC bat l’Entente Territoire Charente, 38 à 33.
(Mi-temps : 21/15)

ROC : Simon (8 buts), Bitoni (5), Fraysse (8), Besset R (3), Besset M (7), Didelot (1), Bonicel (1), Albouy (2), Laviale (1), Lange (2).
Expulsions temporaires : Besset R (29e, 56e), Fraysse (44e), Besset M (56e)

Sur le papier, l’opposition semblait à l’avantage de l’Entente Territoire Charente, 2e au classement, et qui venait d’enchaîner deux victoires consécutives. Tandis que le ROC était sur deux défaites consécutives. Mais les Rocistes ne s’en sont pas laissé compter, et se sont imposés 38 à 33.

Une grosse première mi-temps

En première période, le ROC a attaqué la rencontre tambour battant, enchaînant les buts, et déstabilisant son adversaire. Après sept minutes de jeu, le ROC menait 7 à 3. Un score qui obligeait l’entraîneur adverse à prendre un premier temps mort, pour essayer d’inverser la tendance. Mais le ROC a continué à creuser l’écart. À la 14e, Rodez avait alors 6 buts d’avance (12/6). Et pendant cinq minutes, l’ETC n’allait pas réussir à marquer un seul but, alors que le ROC scorait à toutes ses incursions (16/7 à la 20e). Rien ne semblait arrêter les joueurs du ROC, qui auront jusqu’à 10 buts d’avance, à la 23e (19/9) ou encore à la 26e (21/11). L’ETC se réveillera un peu sur la fin de la première mi-temps, revenant à 21/15.

Le ROC maîtrise son avance

En seconde mi-temps, les deux équipes se rendent coup sur coup, et l’écart reste stable entre les deux formations. Puis le ROC reprend le dessus, ayant alors 8 buts d’avance (36e). Mais l’ETC n’abdique pas, et grignote un peu son retard. Revenant même à 4 buts d’écart, à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire. Mais pas d’inquiétude ou de pression chez les joueurs de Julien Demetz. Le ROC se reprend et creuse à nouveau l’écart, reprenant sept buts d’avance, à 10 minutes de la fin. La fin de match est tendue, l’arbitre excluant temporairement plusieurs joueurs de chaque équipe. Un énervement des joueurs adverses qui va avoir pour conséquence, que le ROC s’échappe à nouveau (38 à 30 à la 58e). L’entente Territoire Charente s’accrochera, pour finalement s’incliner de cinq buts, 38 à 33. Une victoire importante pour la confiance pour le ROC.

En nationale 3, les féminines se sont imposés, 29 à 24, contre Clermont Salagou.