Le Collège Fabre, par l’intermédiaire de son principal Christophe Lauras, a mis à disposition de la mairie et des artistes, un mur donnant sur le boulevard. « Il nous a fallu avoir les autorisations des bâtiments de France, vu la proximité avec la cathédrale » précise Christophe Lauras.

Sarah Vidal, adjointe à la Culture de la Ville de Rodez explique :  « Rodez a un centre ville protégé, classé, répertorié aux monuments historiques. Pour utiliser les murs il faut un nombre d’autorisations. La fresque imaginée fait référence aux enfants et plus particulièrement aux écoliers. Il y aura une autre fresque face à la MJC. Tout cela montre que les artistes locaux se sont emparés de l’événement ».

Abstraction et outre noir

L’association « Aéroson », active dans la région depuis 15 ans, regroupe des graffeurs passionnés voulant transmettre la culture street-art sous toutes les formes. L’appel à projet de la mairie était l’occasion de montrer leur travail sur le mur d’un grand boulevard.

Grâce à un collectif de peintres, la fresque a été composée à 6 mains. L’occasion de mélanger les spécialités de chacun : Zekwer pour ses phases graphiques qui colorent l’ensemble du mur, Iwok y intègre deux personnages représentant des collégiens et enfin Rafat pour faire apparaître les lettres R.O.D.E.Z

Les trois artistes Zekwer, Iwok et Rafat peaufinent leur oeuvre à l’aide de la nacelle. @ADN12

« Pierre Soulages ne travaillait pas que sur du noir. Il travaillait surtout la lumière, la texture et la forme… C’est ce qu’on a essayé de travailler mais avec nos armes à nous : la couleur, les effets de lumière par les différentes phases graphiques qui s’entremêlent, et ensuite les jeux de textures » expliquent les trois jeunes artistes d’AEROSON 12,« on amène des effets visuels à la bombe ou à la peinture car on ne travaille pas la matière directement. Sur la fresque il sera incorporé les lettres de sa ville natale ».

Une œuvre qui aura demandé cinq jours de travail avec le partenariat de la société Soudhydro pour l’utilisation de la nacelle, les peintures Sikkens pour les couleurs et le soutien de l’association Prodiges Cultures.