La Communauté de Communes du Pays Ségali a créé un marché au cadran en lieu et place du marché traditionnel : le Cadran Ségali. Ce marché aux enchères concerne toutes les catégories de bovins : petits veaux, veaux gras, veaux maigres, vaches toutes races maigres et grasses, broutards.

Il permet aux acheteurs de connaître la quantité d’apports par catégories de bovins grâce à la liste d’animaux annoncée le vendredi précédent la vente , et garantit une transparence des transactions.

Avantages du cadran pour les vendeurs

Une fois dans le parc d’arrivée, l’apporteur ne s’occupe plus de la manipulation de ses animaux. Les enchères, gérées par informatique, garantissent la transparence de la transaction et l’anonymat du vendeur et de l’acheteur.

L’éleveur reste maître de la vente, c’est lui qui en finalité donne l’ordre de vendre ou pas selon l’enchère

Les animaux annoncés le vendredi précédent la vente bénéficient d’un paiement comptant (contre 21 jours en temps normal).

200 bêtes sont enregistrées chaque semaine au Cadran Ségali. ©ADN12

Avantages pour les acheteurs

La liste d’animaux est disponible à partir du vendredi soir pour la vente du lundi suivant. Une offre regroupée en un seul lieu nécessite une seule personne pour acheter une quantité plus importante d’animaux. Les acheteurs bénéficient d’une salle des ventes qui leur est spécialement dédiée. Ils sont équipés de bipers pour surenchérir .

A la fin, l’acheteur récupère ses bêtes, acheminées par les bouviers. « En France, seuls les marchés au cadran progressent, nous dit Christiane Gombert membre du conseil d’administration du Cadran Ségali, les marchés que l’on connaît de gré à gré, périclitent. Sans une prise de conscience des 23 maires de l’intercommunalité et leur acceptation, le marché de Baraqueville par son manque d’affluence, était appelé à disparaître ».

« Le principe du cadran est l’anonymat, le vendeur ne connaît pas l’acheteur et réciproquement, ce qui rend les enchères équitables contrairement aux marchés de gré à gré »

le président Vincent Albouy et Christiane Gombert membres du Conseil d’Administration du Cadran Ségali. ©ADN12

« Positif pour toute la filière »

Avec 200 bêtes enregistrées chaque lundi, le marché affiche un bilan satisfaisant selon le président du Conseil d’Administration du Cadran Ségali, Vincent Albouy : « sur le même site, le même jour, les acheteurs trouvent toutes les catégories qui les intéressent. C’est un outil qui permet aux éleveurs de garder le choix de la vente de leurs animaux. Nous avons en l’état un vrai potentiel de développement et une capacité pour accueillir beaucoup plus de transactions. Je souhaite une montée en puissance de ce nouveau marché profitable à l’ensemble de la filière élevage ».

Plus d’information sur le Cadran Ségali ici.