Florian Condamines sur le podium. « C'est un garçon qui freine tard », dit de lui sa copilote, Evelyne Roi.

La présentation des équipages millavois ou des environs proches, qui tenteront l’aventure 2019 des Cardabelles, a eu lieu jeudi 10 octobre en début de soirée au Parc de la Victoire.

Quasiment tous les équipages parmi les 33 « locaux » qui prendront le départ de ce 36e Terre des Cardabelles étaient présents.

Certains sont engagés dans cette épreuve depuis des dizaines d’années et font « partie du décor », comme ils le disent eux-même, et malgré les sacrifices et l’investissement financier, ils continuent de vivre leur passion sur leur terre.

La  Peugeot 2008 du Dakar 2019 de Sébastien Loeb. Elle sera pilotée par un équipage de Côte-d’Ivoire, Pierrick et Claire Artault. « On va essayer de ne pas abimer la voiture, qui est une légende », souligne le pilote.

La soirée n’a pas ménagé les aficionados de sport mécanique puisqu’à cette occasion, la  Peugeot 2008 du Dakar 2019 de Sébastien Loeb a été présentée au public.

Elle sera pilotée par un équipage de la Côte-d’Ivoire Pierrick et Claire Artault et s’élancera en tant que véhicule ouvreur « 0E ».

La plus ancienne manche du Championnat de France

La soirée a traditionnellement marqué le début du week-end et a ravi tous les participants, elle semble annoncer une belle édition 2019.

Le public sera, comme chaque fois fidèle au rendez-vous sur des lieux de passage incontournables comme la fameuse « bosse du camp ».

Mathieu Roucouly et Lionel Monneron, devant « la plus vieille voiture du plateau ».

Le Terre des Cardabelles est la plus ancienne manche du Championnat de France, mais également, parole de pilotes, « l’une des plus belles » ! C’est ce qui explique peut-être cette ferveur locale, à moins qu’un certain champion du monde des rallyes 1994 y soit aussi pour quelque chose…

Rendez-vous dès vendredi 11 octobre entre 9 h et 15 h pour le « Shakedown » (essais et mise au point des véhicules avant les premières épreuves chronométrées) et pour les vérifications administratives et techniques à partir de 16 h.

Début des hostilités samedi 12 octobre au matin, avec le départ de la très longue ES1 via le camp du Larzac que nos locaux connaissent bien, spéciale réputée pour ses parties techniques et quelques-uns des kilomètres les plus rapides de l’épreuve.

Souhaitons bonne chance à tous les équipages du cru !

La liste officielle des engagés locaux et présentés lors de cette soirée classés par numéros de course :

  • 000 Laurent Boudes – Vanessa Boudes – BMW 325IX
  • 00 Denis Bousquet – Vincent Romero – Peugeot 208 VTI
  • 0E Pierrick Artault – Claire Artault – Peugeot 2008 DKR
  • 0A Fabien Boissière – Christophe Valibouze
  • 12 Gilles Salgues – Jérome Mouysset – R5
  • 14 Florian Condamines – Evelyne Rol – R5
  • 16 Patrick Dejean – Lionel Currat – R5
  • 18 Jonathan Rieu – Thomas Escartefigue – R5
  • 19 Gary Chaynes – Romain Comas – R5
  • 20 Alain Ambrosino – Didier Le Borgne – R5
  • 22 : Richard Thiery – Thiery Florence – FA8W
  • 24 Pierre Calmels – Frédéric Boissière – R5
  • 29 Olivier Cros – Christophe Privat – FA8
  • 38 Guillaume Zazurca – Guilhem Zazurca – FA8
  • 43 Mickael Caumes – Romain Sagnes – R4
  • 49 Jérôme Ayrinhac – Laurent Ayrinhac – R3
  • 53 Arnaud Dejean – Romain Gardes – FN4
  • 59 Xavier Bonaldi – Cédric Grolier – F2014
  • 60 Lilian Bouzid – Anthony Vergnes – F2014
  • 63 Eric Raymond – Xavier Chassan – F2014
  • 64 Mathieu Roucouly – Lionel Monneron – F2014
  • 67 Jérome Viala – Chrystel Viala – F2014
  • 70 Arnaud Choquet – Kevin Bernard – F2014
  • 73 Damien Gilhodes – Jean Louis Gilhodes – FA6K
  • 81 Jean-Luc Biau – Eric Broliquet – FA6K
  • 83 Nicolas Artières – Denis Gral – R2
  • 84 Bastien Bergounhe – Mathieu Descharne – R2
  • 85 Alain Maurel – Bruno Pons – R2
  • 86 Yves Maurel – Julien Maurel – R2
  • 87 Vincent Pardo – Jean-Mary Reimonenq – R2
  • 95 Pierre-Benoît Bonaldi – Yannick Jammes – FA7
  • 97 Philippe Lescure – Pascal Plagnard – FA7
  • 112 Jean-Marie Brengues – Mélanie Brengues – F2013