Rodez/Millau. « Éduquer seul son enfant » : deux soirées pour avancer

L'Union Départementale des Associations Familiales est là pour accompagner les familles dans les problématiques du quotidien.@ADN12

La monoparentalité : un sujet d’actualité qui concerne environ 7% des ménages aveyronnais selon l’Insee, soit un peu moins de 9 000 personnes dans le département.

Un schéma familial qui a ses spécificités et ses propres difficultés pour les personnes qui le rencontrent, que ce soit par choix ou de manière subie. Partant de ce constat, l’UDAF de l’Aveyron (Union Départementale des Associations Familiales) a décidé d’organiser deux soirées dédiées à ce thème de la parentalité. Elles seront animées par un psychologue clinicien, Franck Duvet, et intitulées « Eduquer seul son enfant, même à deux… ».

La première a lieu ce jeudi 10 octobre à Rodez, de 18h à 20h au Pôle Familles Rurales de Bel-Air (12 rue des Sauniers). La seconde se tiendra à Millau le jeudi 17 octobre, aux mêmes horaires, au Pôle Petite Enfance (16 rue Mathieu Prévot). A chaque fois, une garderie gratuite sera mise en place pour permettre aux parents de profiter de la soirée.

« Pas de recette miracle »

Deux soirées pendant lesquelles seront abordées les questions spécifiques à la monoparentalité : l’isolement, les modes de garde, les impacts financiers… mais aussi la violence parfois, les idées reçues aussi… L’idée étant de ne pas culpabiliser ces parents, mais bien de dédramatiser les choses selon Marie-Josée Moysset, présidente de l’UDAF :

« On ne va pas donner de recettes, mais échanger, tracer de grandes lignes… On est là pour amener une réflexion, faire se poser les bonnes questions à l’entourage de ces familles, à la société en général »

Les parents présents pourront échanger entre eux et avec Franck Duvet, qui pourra amener des pistes de réflexion, notamment sur la manière de parler aux enfants, de ne pas taire les choses quand il s’agit de mort ou de séparation…

L’UDAF aux côtés des familles

Depuis un demi-siècle, l’UDAF accompagne les familles dans leurs problématiques du quotidien et cherche à être le relai des questions posées en local auprès des institutions. Avec ces deux soirées, elle espère répondre à ces familles monoparentales aveyronnaises qui n’ont pas aujourd’hui d’associations spécifiques vers qui se retourner. Et pourtant, les demandes sont réelles selon Maurice Viguier, trésorier adjoint à l’UDAF : « certains coins du département sont d’une profonde ruralité et les familles monoparentales qui les habitent éprouvent encore plus de difficultés que les autres pour trouver des modes de garde. Parfois, il n’y a ni crèches, ni garderie, ni centre aéré… ou alors les horaires des assistantes maternelles sont inadaptés à leurs plannings professionnels… Beaucoup de femmes seules s’en plaignent. ».

Si vous vous sentez concernés par ces questions ou bien êtes tout simplement curieux d’en savoir davantage, rendez-vous à ces deux soirées du 10 et 17 octobre.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’UDAF de l’Aveyron