La cérémonie, organisée au cœur de la mairie d’Onet-le-Château avait rassemblé famille et amis de Robert Dieux, nouveau centenaire de la commune. Un événement célébré comme il se doit le jour-même de cet anniversaire, le 4 octobre 2019… L’occasion de revenir longuement sur la vie qu’a vécu Robert Dieux, celle d’avant son arrivée en Aveyron, et celle d’après…

Déporté en 1944

Robert est né le 4 octobre 1919, au Cateau-Cambrésis, dans le Nord. CAP et BAC en poche, il rejoint l’école militaire, Promotion Charles Péguy, en 1939.

Un an après, en juin 1940, il est fait prisonnier par les allemands dans l’Oise, lors de la Seconde Guerre Mondiale. Il sera déporté à Nuremberg-Hammelburg en 1944… Un épisode sur lequel il ne appesanti pas. Il préfère parler de sa libération, et de son affectation au 18 ème Régiment Sénégalais de Montpellier, où il devient, en 1946, par obligation militaire, Capitaine de Réserve.

De Millau à Onet

Il intègre en 1947 la Banque de France à Paris, où il est d’abord stagiaire avant d’être titularisé. Sa carrière l’amène à Rochefort-Sur-Mer, Etampes, Montereau-Fault-Yonne, et enfin Millau.

Est-ce un coup de cœur pour l’Aveyron qui lui donne l’envie d’y rester ? Et par la suite, à l’heure où sonne la retraite en 1976, de s’installer sur la commune d’Onet-Le-Château, au lieu dit La Roquette ? Robert en garde le secret, comme il garde le secret de ses 100 ans bien portés.

Des années de labeur, une vie riche de rencontres, de joies, de partage, d’échanges, de connaissances, de difficultés aussi, d’apprentissage… Robert a brillé par son investissement, tant pour la Nation, que pour la vie locale, en 100 ans d’existence, et presque 50 ans dans la commune castonétoise.

Père, grand-père, arrière-grand-père

« Vous, qui serez un citoyen engagé et engageant, formant la jeunesse d’aujourd’hui. Vous, qui avez tant œuvré. Vous le président régional de l’Union Nationale des Combattants, Vous le porte-drapeau, Vous le Président du Club de la Bonne Entente, Vous le Citoyen d’honneur de la ville d’Onet-Le-Château, Vous le père, grand-père, arrière-grand-père. Merci d’avoir tant donné » a déclaré le maire de la commune, Jean-Philippe Kéroslian.

C’est par des cadeaux mérités, une salve d’applaudissements et le traditionnel verre de l’amitié que s’est clôturée cette cérémonie.

Onet 100 ans Robert Dieux
Robert Dieux peut compter sur sa famille pour l’entourer. @ADN12