Handball. Le ROC s’incline à domicile

Pour la 3e journée de Nationale 2, le ROC s'est incliné 34 à 26, sur son parquet, face à l'Union. Bien rentrés dans le match, les Rocistes ont petit à petit lâché, et permis à l'Union de remonter et de s'imposer.

Face à l'Union, le ROC n'a pas réussi à faire front, et s'incline 34 à 26 sur son parquet. @ADN12

À Rodez, à l’Amphithéâtre, L’Union bat le ROC, 34 à 26.
(Mi-temps : 15/15)

ROC : Fraysse (9), Besset R (2), Didelot (2), Simon (3), Bonicel (2), Calmels (1), Soulaimana (1), Fournié (1), Besset M (3), Lange (1), Bitonti (1).
2 minutes : Besset M (12e), Besset R (35e, 38e, 42e), Fraysse (36e)
Expulsion : Besset R (42e)

L’Union : Baret (3), Robert (2), Lorgere (10), Caillard (3), Fosseries (6), Alran (4), Estevez-Denat (1), Angoran (1), Pugliese (2), Perez (2).
2 minutes : Fosseries (26e)

La semaine dernière, le ROC s’était incliné face à ce même adversaire, en Coupe de France, en faisant jouer l’équipe des 18 ans du club. L’idée était de faire souffler l’équipe première, pour le match de ce samedi, en championnat. Avec la volonté de s’imposer sur son parquet. Mais, au final, le ROC s’incline 34 à 26…

Un bon premier quart d’heure

Pourtant, tout avait bien commencé pour le ROC. Bien rentrés dans la rencontre, les protégés de Julien Demetz prenaient rapidement le jeu à leur compte, et marquaient. Après 5 minutes, le ROC menait 4 à 1. Les minutes défilaient et le ROC semblait être bien dans son match, marquant, et empêchant l’Union, de revenir. À la 16e minute, le ROC menait 9 à 5, et l’Union prenait un temps mort, pour essayer de remettre son équipe dans le sens de la marche. Une pause qui allait être salutaire à l’équipe adverse, qui allait petit à petit, grignoter son retard. Revenant à un but, 12 à 11, à 5 minutes de la mi-temps. Julien Demetz prenait alors également un temps mort… Les deux équipes se rendaient coup sur coup, et l’Union prenait même l’avantage, pour la première fois, à la 29e (14/15), avant que Fraysse, buteur le plus prolifique du ROC, ne permette à son équipe, de rentrer aux vestiaires sur un score de parité (15/15).

Trop de fautes

En deuxième période, dans les premières minutes, les deux équipes restaient dos à dos (17/17 à la 35e). Mais les Rocistes commençaient à s’agacer. Robin Besset écopait de deux minutes, tout comme Fraysse, juste après… L’Union en profitait pour prendre l’avantage (19/17 à la 36e). Puis Robin Besset était de nouveau sanctionné, pour deux minutes, à la 38e… Et finalement expulsé, pour une nouvelle faute, à la 42e. Un coup dur pour le ROC, mené alors 23 à 19, et qui semblait ne plus y arriver sur cette deuxième mi-temps. Lorgere et Fosseries, meilleurs buteurs de leur équipe, permettaient à l’Union de prendre l’ascendant, et de prendre le large. Bien aidé également par leur portier, Leltao, qui enchaînait les arrêts… Le ROC était mené 26 à 19, à la 48e, et demandait alors un temps mort. Une pause qui n’allait pas les réveiller, et l’Union allait continuer à prendre le large (30/21 à la 52e). Le ROC allait réussir à revenir un peu, mais c’était trop tard pour rattraper l’Union, qui s’impose finalement 34 à 26.