Depuis maintenant de nombreux mois, le syndicat Force Ouvrière s’inquiète et alerte sur les conditions de travail des aides à domicile. Après une première action au printemps et une pétition réclamant notamment une revalorisation des salaires qui a réuni plus de 1500 signatures sur les marchés de Marcillac, Villefranche-de-Rouergue et Millau, l’action continue.

Sensibiliser aussi la population

L’Union Départementale Force Ouvrière et le syndicat départemental de l’Action Sociale de l’Aveyron organisent un grand rassemblement ce samedi 5 octobre de 11h à 15h au jardin public de Rodez, sous la forme d’un pique-nique géant.

Le syndicat espère que la population se joindra à cette mobilisation et que les décideurs du secteur seront attentifs aux revendications :

« L’ensemble des salariés de ce secteur revendique la revalorisation du salaire, qui est inférieur au SMIC, et ils  exigent une augmentation de leurs indemnités kilométriques qui n’a pas bougé depuis 2008».

Un argument qui rejoint la dégradation générale des conditions de travail des aides à domicile selon le syndicat : « l’activité de ces travailleurs qui œuvrent pour le maintien des personnes à domicile se dégrade au fil du temps, le glissement des tâches tant pour les aides à domicile que pour le personnel administratif devient pesant et insupportable ».