Rodez. Les salariés de Bosch attendent Emmanuel Macron de pied ferme

©ADN12

Alors que les représentants syndicaux de l’usine Bosch de Rodez ont été reçus jeudi dernier par le Ministre de l’Economie Bruno Le Maire, qui leur a promis de mettre la pression sur le siège du groupe allemand pour obtenir des engagements fermes, ils n’abandonnent pas leur idée de rencontrer le Président de la République.

Emmanuel Macron doit en effet se rendre à Rodez ce jeudi 3 octobre pour animer le premier Grand Débat sur les Retraites à la Salle des Fêtes du piton.

Les organisation Syndicales CGT, SUD et CFE/CGC de l’usine Bosch de Rodez ont donc à nouveau sollicité une demande de rencontre avec le Chef de l’Etat, comme communiqué par Yannick Anglarès, délégué CGT :

Devant la situation délicate de notre usine , pour les salariés de Bosch  il leur paraitrait inconcevable que le Président de la République vienne sur Rodez et refuse de recevoir les représentants des salariés.

En cas de refus, les salariés ont prévu de se réunir ce jour-là en Assemblée Générale devant l’entrée de leur usine pour décider ou non de la tenue d’une marche de protestation « pour la sauvegarde des emplois et de l’usine Bosch de Rodez ».