Cancer du sein : « Plus d’une aveyronnaise sur deux ne se fait pas dépister »

Le comité de sensibilisation et le chef cuisinier Christophe Chaillou en 2019.

Le cancer du sein est à la fois le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes. « Le dépistage comme la prévention primaire sont deux armes essentielles et complémentaires pour lutter contre la survenue de ce cancer » informe Marie Rouget, coordinatrice et porte parole du comité de sensibilisation local, accompagnée de Martine Flahaut, bénévole au comité de sensibilisation de Rodez.

Comme chaque année à la même période, des opérations de sensibilisation ont lieu dans le cadre d’Octobre Rose, qui débute ce jeudi 26 septembre en Aveyron…

Moins de la moitié des aveyronnaises se fait dépister

En 2018, près de 59 000 nouveaux cas ont été détectés et plus de 12 100 femmes en sont décédées en France. Sans aller dans l’alarmisme total, le comité de sensibilisation des cancers veut surtout rappeler qu’un dépistage du cancer du sein doit se faire le plus tôt possible surtout si des cas se sont révélés dans la famille.

Le dernier rapport officiel de l’association montre aussi le peu d’enclin des femmes à faire un dépistage, puisque seulement 47,68% des aveyronnaises, ont fait cette démarche en 2018. « Il y a plusieurs raisons à cela, la peur du résultat, la douleur lors de l’examen, la disponibilité aussi… » précise Marie Rouget.

« Concrètement une mammographie est un examen clinique des seins. La double lecture se fait à Rodez par un radiologue expert. Un délai de 10 jours est nécessaire avant de recevoir les résultats par la poste. »

Programme de la campagne « Octobre rose » 2019

Comme chaque année, Octobre rose organise des animations en direction des femmes pour les inciter à faire un examen de dépistage du cancer du sein.

Dès ce soir, 26 septembre, au relais de la Boralde à 20h : Café Santé Espalion sur la prévention des cancers en lien avec l’environnement.

Le mercredi 2 octobre, au centre social de Saint Affrique de 14h à 16h : ateliers parents et enfants sur les perturbateurs endocriniens pet la fabrication de produits naturels. Avec le CPIE du Rouergue.

Le jeudi 24 octobre, à l’hôtel le Cévenol à 20h : Café Santé à Millau, sur la prévention des cancers en lien avec l’activité physique.

Manger mieux pour se préserver des cancers

Comme l’an passé, le café Bras s’investit dans la campagne le mardi 15 octobre de 16h à 19h.

« L’alimentation saine est une des armes essentielles pour se préserver des cancers »

Un atelier animé par le chef Christophe Chaillou « Cette année nous allons travailler sur les légumes et le poisson. Le problème en cuisine est que les gens pensent que c’est aussi une question d’argent et de temps. Je veux démontrer qu’avec quelques petites astuces on peut faire de bons repas et pas chers. L’important c’est la préparation des légumes, personnellement j’aime travailler le légume et je vais aussi montrer les différentes façons de cuisiner un poisson, entier, en filet… »

Une session prévue sur trois heures pour 11 personnes maximum dans les cuisines du chef. Toques et tabliers seront offerts.

Inscriptions et réservation à raison de 10€ par personne au 06 18 44 25 03 ou par mail : comité12.depistage.cancers@gmail.com.