La SAM. Inquiétudes de la CGT pour l’avenir du bassin decazevillois

Ce mardi 24 septembre, Laurence Cahors, secrétaire de l'union locale de la CGT, appelait l'ensemble des citoyens à soutenir les salariés de la SAM et au delà, à agir pour un processus de lutte pour la défense des emplois, des retraites... sur un bassin déjà fragilisé.

Viviez- Union locale de la CGTdu Bassin decazevillois

Dans le bassin decazevillois, la manifestation contre la réforme des retraites a rejoint ce mardi la mobilisation contre le plan social qui menace les salariés du sous traitant automobile SAM.

Avec la visite présidentielle prévue ce jeudi à Rodez sur le thème des retraites, l’Union locale de la CGT du Bassin, en soutien depuis lundi aux salariés de la SAM, exprimait ce mardi 24 septembre une volonté forte de porter une réforme des retraites « de progrès et de justice sociale ».

Laurence Cahors, secrétaire de Union locale de la CGT du bassin decazevillois. @ADN12

Devant un public venu nombreux devant la SAM, en soutien avec les salariés présents depuis lundi aux portes de leur entreprise, Laurence Cahors annonçait « la nécessité d’une mobilisation de grande ampleur dans la rue et sur les lieux de travail ».

Inquiétudes sur le bassin decazevillois

La secrétaire de la CGT a rappelé l’histoire militante du bassin decazevillois. Une histoire déjà marquée par un chômage massif. Pour rappel, le 21 novembre 1961, ce sont 6 000 personnes qui ont manifesté à Rodez pour la défense de l’emploi dans le Bassin Houiller.

Nombreux ont répondu présents pour soutenir les salariés de la SAM

« Le Bassin Decazevillois a toujours été solidaire » a rappelé Laurence Cahors.

Faire oeuvre de pédagogie vis à vis des travailleurs : telle est l’ambition de la CGT. « Expliquer les enjeux, dévoiler les risques de recul social et surtout faire prendre conscience de la force collective » détaille Laurence Cahors.

« Si la SAM existe, c’est bien parce que ces hommes et ces femmes s’appliquent à la rendre pérenne. Ce sont eux les créateurs de richesse ! »

Débat Public jeudi

« Pour le pays, pour le Bassin, pour les salariés de la SAM, qui sont là et qui luttent », Laurence Cahors appelle tous les citoyens à venir jeudi 26 septembre à 20h30 au Laminoir, à Decazeville, pour un débat public souhaité par les salariés de la SAM.

D’une part, pour les soutenir dans leur mouvement de contestation et d’autre part, pour évoquer les conséquences économiques mises en jeu dans un tel contexte pour le territoire…