Vrai succès de l’opération « Sébazac à Vélo »

Pause photo avant le départ.

C’est à 17h30, sur le parvis de la Doline, ce vendredi 20 septembre, que Florence Cayla, maire de Sébazac, et Dominique Treilles, président de l’association Cyclo-Motivés 12, avaient donné rendez-vous aux amateurs de bicycles, pour une découverte du village.

« Il y a beaucoup de sébazacois et sébazacoises qui ne connaissent pas les passages inter-quartiers piétonniers, qui permettent de rejoindre l’école, en toute sécurité »

explique la première édile.

Florence Cayla, maire de Sébazac, au centre. @ADN12

Tout en prenant les inscriptions des cyclistes, Florence Cayla expliquait l’objectif recherché par la mairie avec cette opération :

« Promouvoir le vélo, et tous les aménagements nécessaires, afin de proposer aux résidents de la commune, une autre façon de se déplacer, vers les écoles, ou les commerces du village, est un peu l’idée générale de cette action »

Puis vint l’heure du coup d’envoi de l’opération avec des départs, par petits groupes, sur les parcours balisés et sécurisés, dans différents quartiers de la ville.

Promouvoir, mais aussi sécuriser

Et dans ce domaine, Dominique Treilles, le dynamique président de l’association Cyclo-Motivés 12, n’est pas à court d’idées.

Entre deux départs de groupe, il explique la nécessité de travailler en mettant la sécurité au coeur des dispositifs :

  « Nous n’organisons pas de randonnée ou autre manifestation sportive, mais nous intervenons, si possible en amont, pour proposer, des solutions d’AMÉNAGEMENT de voies douces, pour les piétons ou les cyclistes, sur le Grand-Rodez ».

Le vélo, trop dangereux à Rodez ?

Une récente étude menée auprès des ruthénois montre que de nombreux ruthénois voudraient bien changer leurs habitudes de déplacement, surtout depuis l’avènement du vélo électrique, mais le principal frein à cet engouement reste le manque de sécurité, comme en témoigne Françoise, une mamie venue participer à l’opération Sébazac à Vélo :

« C’est bien trop dangereux de circuler dans Rodez en vélo. certains automobilistes sont même agressifs »

Et c’est bien là que le travail de préparation et de proposition de l’équipe des Cyclo-Motivés 12, prend tout sons sens.

Avec en projet à l’étude, entre autres : l’ouverture d’un tronçon entre Bricorama et le centre de Sébazac, mais aussi du côté d’Onet-le-Château, le long de la rocade.

Par petits groupes, les cyclistes ont découvert le parcours balisé.@ADN12

Autre travail en cours des Cyclo-Motivés 12 : la mise en place de la voie verte, longue de 22 kilomètres sur l’ancienne voie SNCF reliant Bertholène à Espalion.

Pour la petite histoire, Dominique Treilles raconte comment ce type de projet suscite l’engouement immédiat des habitants du secteur :

« j’ai mis en ligne sur FaceBook le projet de cette voie verte, et en quelques heures il y a eu 22 000 ‘likes’ ! »

Un véritable plébiscite, qu’il s’est vite empressé de transmettre à Jean Luc Calmelly, maire de Bozouls, qui a pu lui aussi mesurer l’attente des habitants en la matière.

Bientôt, Conques-Espalion à vélo?

Autre projet qui devrait là aussi trouver son public : un tracé cycliste de la N86, dans la vallée du Lot, entre Conques et Espalion.

Coté projet, toujours co-organisé avec la mairie de Sébazac, en 2020, une grande exposition autour du vélo, avec les professionnels du secteur. Dominique Treilles imagine une journée entièrement consacrée au vélo :

«  Présentation des divers vélos et mode de transport, démonstrations des pratiques, vélos routes, VTT, BMX, transports de personnes et de matériels, une grande fête du vélo, ici à Sébazac ».

Le vélo, un mode de transport qui a la cote…@ADN12

Des actions, des projets, une autre façon de consommer, de se déplacer, de respecter un peu plus notre planète… est en train de progresser. Une autre vision du monde futur qui se dessine doucement et devient peu à peu,  le défi à relever du siècle à venir. Ne reste plus qu’aux politiques à s’y adapter…