Espalion. Un Café Santé pour parler prévention des cancers

Le Comité de Sensibilisation pour le Dépistage des Cancers en Aveyron organise un Café Santé jeudi 26 septembre à Espalion, pour parler de l’importance du dépistage et débattre des problèmes de santé publique.

Espalion. Un café Santé pour parler dépistage et prévention
De gauche à droite : Claude Rey, secrétaire membre du bureau, Françoise Mouysset, administratrice, Laurence Michelutti, Présidente Marie Rouget, coordinatrice.

Depuis 15 ans, le Comité de Sensibilisation pour le Dépistage des Cancers en Aveyron organise des Cafés Santé sur l’ensemble du territoire pour sensibiliser, informer et débattre avec le public autour de la prévention et du dépistage des cancers. Le prochain est prévu le jeudi 26 septembre à 20h au Relai de la Boralde à Espalion.

Un comité pour parler du cancer et de comment le prévenir

Monté il y a 15 ans, le Comité a été créé à l’initiative de plusieurs élues aveyronnaises (parmi lesquelles Simone Anglade et Danielle Puech) qui ont voulu s’engager dans la promotion du dépistage du cancer du sein. « Le cancer reste la principale cause de décès en France. C’est un problème de santé publique qui touche toutes les tranches d’âge » confirme Marie Rouget, coordinatrice du comité. En France, 12 000 personnes par an meurent du cancer du sein, 17 800 du cancer du côlon, 2000 du cancer du col de l’utérus (chiffres tirés de l’Institut national du cancer) : et le plus dramatique, c’est que ces décès pourraient être évités grâce au dépistage préventif, facile, rapide et gratuit, contrairement à d’autres cancers comme celui du poumon qui ne se détecte qu’une fois la maladie déclarée. C’est pourquoi le Ministère de la santé et, en suivant, le Comité veut faire parler du dépistage de ces trois cancers en particulier :« On pourrait éviter beaucoup de morts rien qu’avec un dépistage régulier de ces trois cancers là », insiste Marie Rouget.

Pour faire passer le message, le comité ne lésine pas sur les actions, de préférence ludiques et pédagogiques : ateliers de cuisine, ateliers de fabrication de cosmétiques, goûters, café santé, courses, randonnées, concours sportifs… Ils interviennent aussi dans les écoles primaires, collèges et lycées, notamment pour faire de la prévention. Derniers outils en date qui ont un succès fou : les applications comme Yuka ou QuelCosmetic qui scannent les cosmétiques et détaillent les produits chimiques et dangereux qu’ils contiennent.  « On leur explique comment choisir avec leurs parents pour faire leurs courses, ils adorent ! » confirme Marie.

Les Cafés Santé : sensibiliser partout en Aveyron

Avec les Cafés Santé, l’idée reste de se réunir dans un lieu chaleureux et convivial, en étant bien installé, pour aborder un thème sérieux et d’utilité publique. Les échanges entre les intervenants et le public (entre 30 et 70 personnes) y sont généralement plus naturels, ce qu’encourage le comité qui part du principe que la parole ne doit pas être sans cesse laissée à l’intervenant. Pratiqués par le comité depuis environ 10 ans, les Cafés Santé ont fait leurs preuves : ils en tiennent quatre par an sur des sites différents (en 2019 : Marcillac, Villefranche, Espalion et le 24 octobre prochain à Millau à l’Hotel le Cévenol).

À Espalion, les thèmes abordés seront sur la prévention des cancers et l’environnement, sujet brûlant avec notamment les débats récents sur les pesticides. On y parlera pollution de l’air (via notamment les pesticides et les perturbateurs endocriniens dont certains se diffusent dans l’air), conseils pour la limiter dans son intérieur et on évoquera l’actualité autour de cette pollution dans nos produits quotidiens.
Il faut que les citoyens se rendent compte que les consommateurs ont le pouvoir parce qu’en orientant nos choix de consommation, on orientera les industriels pour fabriquer ou non des produits polluants,

insiste Marie Rouget. L’autre thème abordé sera autour de l’actualité du dépistage du cancer du col de l’utérus pour les femmes à partir de 25 ans.

Des dépistages faciles et organisés

Depuis plusieurs années, le Ministère de la santé a mis en place des mesures visant à ce que toute personne inscrite à la Sécurité Sociale ou à la Protection Universelle Maladie reçoive une invitation pour se faire dépister pour ces trois cancers en particulier : celui du col de l’utérus (à partir de 25 ans), du sein et du côlon.

La procédure est simple : pour le dépistage du cancer du sein, la tranche d’âge concernée va de 50 à 74 ans. Les personnes reçoivent un courrier contenant un code-barres et n’ont qu’à prendre un rendez-vous pour une mammographie dans n’importe quel cabinet de radiologie de l’Aveyron et montrer le code barre en question. Même procédé pour le col de l’utérus qui demande une prise de rendez-vous pour un frotti chez un généraliste, une sage-femme ou, pour ceux qui en trouvent encore, un gynécologue.

Pour le dépistage du cancer colorectal, à peine besoin de se déplacer : les personnes entre 50 et 74 ans qui reçoivent leur courrier le montrent au pharmacien ou au médecin et reçoivent une enveloppe et un test immunologique à faire chez soi. Les prélèvements effectués sont à envoyer directement dans un laboratoire parisien et les résultats reviennent sous une dizaine de jours. Simple non ?

Café Santé jeudi 26 septembre 2019 à 20h au Relai de la Boralde à Espalion. Entrée gratuite, boisson offerte.

Pour plus d’infos sur les dépistages et faire le plein de conseils pour prévenir au mieux les cancers, trouvez le comité sur Instagram et sur Facebook.