Deuxième journée de championnat pour les joueuses du Rodez Aveyron Football, qui accueilleront Orléans, ce dimanche après-midi, à Vabre. Une première à domicile, qui ne sera pas facile face à une équipe ambitieuse. Mais il y a de l’impatience au sein du staff et du groupe, comme l’explique le coach, Mathieu Rufié :

Personnellement, j’ai hâte de jouer à Vabre. Et je pense que les filles aussi. J’ai hâte que l’on montre un autre visage, que celui que l’on a pu montrer la semaine dernière. À nous de montrer un autre visage, plus conquérant.

Oublier le premier match

La semaine dernière, lors du premier match, les Ruthénoises avaient concédé le match nul, un but partout, sur la pelouse de Saint-Maur. Un résultat qui a déçu Mathieu Rufié :

Quand tu es plutôt performant dans tes matchs amicaux, et que tu concèdes un match nul, qui est justifié sur le contenu, oui, c’est décevant. On fait match nul, parce que malgré 20 premières minutes correctes, dans le contenu, derrière, on a été surpris dans l’engagement physique. Et on n’aurait pas dû l’être. On a perdu énormément de duels, et malheureusement, c’est dur de gagner des matchs quand tu ne gagnes pas tes duels au foot.

Travailler encore et encore

Cette semaine, il y a des discussions et de la communication, pour réajuster ce qui n’a pas marché. Et les points à améliorer, pour réussir ce premier match à domicile. Le coach a notamment évoqué un manque d’humilité. Ce que confirme une des joueuses, Clara  Noiran :

Je pense qu’on est arrivé là-bas, en pensant que l’on était au-dessus. Techniquement et tactiquement. Du coup, on s’est laissé un peu aller, et c’est vrai qu’au niveau des duels, on s’est fait rentrer dedans. Sur le contenu, on s’en sort bien avec un point.

Un championnat plus physique

Pourtant prévenues, les joueuses ont été surprises par l’engagement physique. Parce que la différence entre la D1 et la D2, c’est bien le physique : « C’est beaucoup plus bourrin, et beaucoup moins technique, détaille Clara Noiran. Ça court partout, ça met le pied, ça va au duel.Techniquement, c’est moins bon ». Les Ruthénoises vont donc devoir travailler sur ce point, pour répondre aux exigences de ce nouveau championnat. Une bonne piqûre de rappel avant la première à domicile. C’est en tout cas l’avis de Clara Noiran :

C’est une bonne première expérience, pour bien commencer à domicile. Là, on a envie de montrer un autre visage. On communique beaucoup avec le coach, sur les erreurs que l’on a faites. Pour ne pas refaire les mêmes contre Orléans. Ça va permettre d’aborder le match d’une autre manière.

Même état d’esprit pour le coach, Mathieu Rufié :

Le gros point à améliorer, c’est l’intensité que l’on va mettre dans le match, autant quand on n’aura pas le ballon que quand on l’aura. Dans les duels, dans tous les aspects… On a eu une piqûre de rappel, et il faut réagir derrière. Que ça serve à quelque chose.

Le groupe : Arpin, Austry, Banuta, Bogi, Bornes, Bueno, Carcenac, Chareyron, Garcia, Grocq, Guelatti, Guitard, Mbala, Noiran, Pau, Saltel.

Ce dimanche 15 septembre, RAF – Orléans, au stade de Vabre à 15h.