Aveyron. La Fnaca départementale a tenu son congrès à Millau

Le 36e Congrès départemental et le 57e anniversaire de la création de la FNACA en Aveyron se sont déroulés ce dimanche 15 septembre à Creissels et à Millau. Outre la présence de Mme la Préfète, Catherine Sarlandie de la Robertie, le Congrès a eu le privilège de recevoir le président national de la Fnaca, Guy Darmanin.

C’est à la salle des fêtes de Creissels, ce matin, que les différents travaux du congrès ont eu lieu, pendant que les épouses étaient invitées à visiter la ville de Millau.

Après la réception des personnalités et un défilé mené tambour battant par l’Elan Millavois entre la sous-préfecture et le Parc de la Victoire, un recueillement a eu lieu au Monument aux Morts.

Onze jeunes Millavois morts pour la France

L’occasion pour Bernard Maury, maitre de cérémonie, de demander à la nombreuse assistance « un profond recueillement à l’intention des victimes de toutes les guerres, mais avec une pensée particulière pour celles de la Guerre d’Algérie ».

Catherine Sarlandie de la Robertie, préfète de l’Aveyron.

« Surmonté par la Victoire ailée sculptée par le statuaire millavois Auguste Verdier, le Monument aux Morts qui est devant vous a été érigé en 1929, pour rendre hommage aux 776 Millavois tués durant la Première Guerre mondiale, a-t-il rappelé. Depuis, ont été rajoutés les noms des Millavois tombés au champ d’honneur au cours de la Deuxième Guerre mondiale et durant la Guerre d’Indochine. En 2001, il a été apposé la plaque qui marque la reconnaissance de la ville de Millau aux harkis, restés fidèles à la France pendant la Guerre d’Algérie, et c’est lors de cette guerre qui ne voulait pas dire son nom que onze jeunes Millavois, dont les noms sont gravés dans le marbre, sont morts pour la France. »

Et de rappeler les noms de ces onze victimes, avant le dépôt de gerbes des personnalités et le repas organisé à la salle des fêtes : Emile Andral, Jean-Joseph Anglade, Adrien Balard, René Balard, Francis Cinq, Gilbert Colrat, Pierre Froment, Yves Valentin, Jean-Marie Véra, Jean-René Vergoz et Georges Szyczak.