À l’Amphithéâtre de Rodez, le ROC bat Bruges Lormont 34 à 24
(Mi-temps : 15/12)

Après une saison compliquée la saison dernière, et un maintien acquis lors du dernier match, le ROC était attendu. Et il y avait du monde à l’Amphithéâtre, pour la reprise du championnat de Nationale 2. Le ROC recevait Bruges Lormont, et a bien débuté, en s’imposant 34 à 24. Pour le coach, Julien Demetz, la sérénité est de mise pour cette nouvelle saison :

On est plus serein. Personnellement, je m’y retrouve plus avec le groupe. L’an dernier, il y a eu beaucoup de changement, ce qui a fait que ça a été compliqué en termes de préparation. Là, on a vraiment eu le temps de se préparer, de s’appliquer. On se sent plus prêt, plus serein.

En première mi-temps, il a fallu attendre quelques minutes pour voir les premiers buts. Après 5 minutes, le ROC menait 2 à 1. Mais après, les rocistes ont buté sur un bon gardien, et ont vu Bruges Lormont être plus offensif, menant alors 6 à 2 (8e). Poussés par leur public, les joueurs du piton ne se sont pas affolés et petit à petit, ont fait leur retard. Pour revenir à 6-6 (12e). Les deux équipes vont alors se répondre, but après but, pendant quelques minutes.

Les petits préposés à la serpillière, ont eu du travail pendant le match. @ADN12

15-12 à la pause

Avant que le ROC ne se réveille, et enchaîne les buts. Et dans le même temps, la défense et le gardien empêchaient Bruges Lormont de marquer. Le ROC a eu jusqu’à 5 buts d’avance (22e). Mais Bruges Lormont n’a pas abdiqué, et est revenu un petit peu. Le ROC menait alors 15 à 12 à la pause. Une fin de mi-temps qui a plu au coach :

On a recadré des petites choses à la mi-temps. Mais surtout, il fallait que l’on continue de jouer, comme on avait joué sur la deuxième partie de la première période.

9 buts d’écart à la 46e

En seconde mi-temps, le ROC a remis les gaz, et continué à enchaîner les buts. Et creusant l’écart (21/14 à la 42e). Bien dans leur match, les rocistes empêchaient Bruges Lormont de revenir au score. À la 46e, le ROC avait 9 buts d’avance (25/16). Les entraîneurs utilisaient alors les temps morts, pour donner leurs consignes, pour le dernier quart d’heure. Bruges Lormont se réveillait un peu, revenant à 29/23 (56e), mais ratait alors un penalty.

Dernières consignes, lors du temps mort, pour les joueurs du ROC. @ADN12

Victoire 34 à 24

Les joueurs de Julien Demetz en profitaient pour reprendre le large, et s’imposaient 34 à 24. Une victoire importante, pour bien lancer la saison. « On ne peut pas rêver meilleure entame de championnat, avec un « +10 », confie Julien Demetz. Il faut garder la tête froide, que l’on continue à travailler et à avancer. On s’est fixé beaucoup d’objectifs, en interne avec le groupe. On est sur la bonne route, maintenant, il faut continuer. Aujourd’hui, on était plus fort qu’eux. Tant mieux, on va savourer. » Prochain rendez-vous, samedi prochain, sur le parquet d’Objat.

Les féminines, qui évoluent en N3, reprenaient également le championnat ce samedi. Elles se sont imposées à Mende, 27 à 20.