Millau. Le SOM Rugby va « au contact » des Millavois

Du 11 au 28 septembre, le rugby millavois lance sa saison en installant sur le parvis de la Capelle un mini stade de 400 m2. Sur cette structure, les scolaires de la ville de Millau pourront s’initier à la découverte de la balle ovale.

« Le terrain est plus grand de 50 m2 par rapport à la précédente édition en 2017, se félicite Serge Sécail, secrétaire général du SOM Rugby. La pelouse a été louée au Comité départemental du Lot, et les boudins de protections sont à nous, depuis la Coupe du Monde de 2007. »

Pendant trois semaines, à l’occasion de la Coupe du Monde 2019 qui se déroulera du 20 septembre au 2 novembre au Japon, et dans le cadre de la Semaine nationale des écoles de rugby, les écoliers millavois et les collégiens des sections sportives se succéderont du lundi au vendredi pour pour s’essayer à cette discipline, et seront encadrés par les éducateurs du SOM Rugby.

Le stade synthétique sera à disposition des scolaires de 9h à 12h et de 14h à 17h en semaine, de 17h à 19h pour les associations, et le samedi, ce sera portes ouvertes pour le grand public.

Cette opération, d’un coût total de 10.000 €, « permet d’amener le rugby en cœur de ville » et de lui donner ainsi de la visibilité.

« Les enjeux sont multiples. Cela met déjà un coup d’éclairage sur la Coupe du Monde. Et localement, dans un contexte où le rugby est « sur le reculoir », cela pourra peut-être favoriser le maintien de nos effectifs, qui ont globalement chuté de 10 % lors de la saison 2018/2019. »

Avec ses 192 licenciés lors du dernier exercice, l’école de rugby (U6 à U14) s’en sort plutôt bien en maintenant ses effectifs. D’ailleurs, cette saison, une nouvelle équipe U15 filles a été créée, qui participera au nouveau championnat U15 de rugby à 10.

De gauche à droite : Pierre Chabaud, responsable de l’école de rugby, Serge Sécail, secrétaire général, Thierry Perez, président et Mathieu Issaly, entraineur des juniors.

Une école de rugby qui se porte plutôt bien, puisque « le SOM Rugby est ni plus ni moins que le premier club sur les 390 de l’Occitanie en terme de formation et de résultats au niveau des jeunes, comme quoi le travail qui est fait est de qualité », se félicite Thierry Perez, l’heureux président du SOM Rugby.

Le SOM planche sur un projet national

Dans la continuité du son travail fait avec le Conseil Départemental lors du dispositif « Sport et lien social », le SOM Rugby a répondu à un appel à projets national intitulé « Soutien aux acteurs sociaux sportifs ».

Un « projet ambitieux », initié par le club avec l’appui du comité départemental, qui entend amener le rugby vers d’autres horizons : travail avec le milieu carcéral, avec la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse, travail dans les zones défavorisées privées de rugby, développement du rugby féminin… « Si le projet est retenu, cela permettrait de financier la création d’un emploi », assure Serge Sécail.

À la baguette, Mathieu Issaly, qui vient d’obtenir son BE en étant major de promotion, avec ce projet qu’il maitrise sur le bout des doigts.

Les examens des dossiers de candidatures ont lieu du 20 septembre à mi-octobre, et l’annonce des projets retenus au mois de novembre…