Les Rocettes en ordre de bataille pour entamer la saison contre Mende

L'équipe féminine à l'entraînement avec l'impatience d'en découdre.@ADN12

Samedi 14 septembre, c’est dans un nouvel échelon, la Nationale 3, que vont évoluer les rocettes avec un premier déplacement à Mende. Kojic Milenko, coach de l’équipe fanion des féminines du ROC Aveyron Handball et ses joueuses sont prêts à relever ce nouveau défi.

Après une année en demi-teinte où elle n’a pas pu éviter la relégation, l’équipe féminine aborde un nouveau challenge. Avec un groupe rajeuni qui pourra « amener toute sa fougue et son envie », les rocettes sont prêtes à aller au combat.

Kojic Milenko, le coach et Pierre Loup, son adjoint, prêts à lancer la nouvelle saison. @ADN12

Un groupe « impatient  de commencer»

Le groupe a commencé sa préparation depuis le 13 août. Il a été remanié par rapport à la saison dernière avec quatre départs pour trois arrivées : Stéphanie Franjeau qui jouait jusqu’ici au Lévézou Ségala Handball, Torres Bérénice du club d’Auch et Amélie Fix d’Albi. Dans la continuité du projet basé sur la formation, c’est six joueuses des moins de 18 ans qui ont intégré l’équipe première. Ces jeunes handballeuses affichent « une grande fierté de pouvoir évoluer en nationale 3 et sont impatientes de commencer l’aventure ». Leur coach glisse « qu’il reste encore des réglages pour trouver des automatismes mais l’envie et un état d’esprit irréprochable sont là ».

Le Roc féminin, un groupe où il fait bon jouer !

Le match contre Mende : une rencontre ouverte

Kojic Milenko sait que le Roc sera attendu à chaque match match mais refuse de parler de « derby » pour cette rencontre contre les voisines lozériennes. Il se méfie beaucoup de l’équipe mendoise qui est composée « de jeunes qui galopent et très toniques ». Pour lui :

« ce sera une rencontre ouverte qui me permettra de voir où se situe l’équipe et les joueuses par rapport aux exigences de la nationale 3 ».

Les matchs de préparation contre Espalion et Lévézou Ségala Handball ont été victorieux mais ils ne correspondent pas au niveau de l’adversaire du jour. C’est en ce sens que ce match servira d’étalonnage pour le reste de la saison.

Le Roc au féminin : une volonté ferme du club

Benoit Courtin, le président du Roc, a affiché tout son soutien auprès des rocettes en ce début d’année. Il a exprimé « sa confiance auprès de ce collectif et de ses cadres pour accueillir la relève ». Il a félicité « les jeunes pour leur intégration en équipe première ». Sa présence récurrente en début de saison montre son attachement à la réussite de l’équipe féminine. Kojic Milenko se félicite « d’avoir des jeunes handballeuses d’un très bon niveau au sein du club ». Il ajoute que : « les U15 et U18 promettent de beaux jours au club sur les moyen et long termes ».

Benoit, Courtin, un président qui soutient son équipe féminine.@ADN12

Les féminines suscitent beaucoup d’attente de la part des aficionadios du handball mais Kojic Milenko se montre prudent et fixe « l’objectif de terminer dans les cinq premiers  de la poule ».

Le prochain match à l’Amphithéâtre sera contre Toulouse le samedi 21 septembre au gymnase des Glycines d’Onet, avec l’obligation pour les rocettes de bien figurer pour la rentrée devant leur public. Les supporters sont attendus en nombre pour les encourager.

Pour plus de renseignements : https://www.facebook.com/ROCAveyronHandball/