Depuis que l’Agglomération a cédé la gestion du centre équestre à Frédéric Ichard, le chemin parcouru par ce fidèle du domaine et ses 15 années passées sur ce site est résolument sur la pente ascendante.

J’ai passé de merveilleux moments mais aussi, tout le monde le sait, des moments beaucoup plus délicats. Mais bon, aujourd’hui je suis sorti du brouillard et fier d’avoir insisté contre les avis parfois contraires.

Un investissement de 300 000 €

De cavalier à gestionnaire du domaine de Combelles, il n’y a pas qu’un pas mais l’homme est tenace. À la tête d’une entreprise d’énergie durable, -FI Energie-, il n’en a pas moins gardé sa passion pour le cheval. Une passion partagée, désormais, puisqu’il s’est associé au voyagiste Yves Verdier : « un homme de grande valeur, tant par sa qualité de chef d’entreprise performant que par son amour du cheval. Il m’a offert son aide et sa confiance ».

La nouvelle piste du Stade hippique de Combelles.@ADN12

 

Joignant le geste à la parole, Frédéric Ichard montre avec fierté le stade équestre désormais aux normes pour accueillir des compétitions internationales. Un équipement flambant neuf au centre du complexe avec une carrière en plein air, deux carrières couvertes et deux carrières d’échauffement sur le coté du stade équestre. Le tout aménagé pour le confort des chevaux, des cavaliers mais aussi du public lors des compétitions. Au total, c’est un investissement de plus de 300 000 € qui aura été nécessaire pour ce stade hippique, ainsi que le matériel et le barnum de réception qui y sont rattachés. Si l’on ajoute le matériel agricole qui approche les 88 000€, il fallait oser se lancer.

Le nouveau barnum de réception permettra d’accueillir de grands événements hippiques. @ADN12

« Faire de Combelles un domaine ouvert à tous »

Grâce à la collectivité, le complexe équestre est désormais mutualisé. Les clubs hippiques alentours ainsi que les écoles sont donc les bienvenus.

Nous sortons du brouillard. En deux ans, on a restructuré et on a fait ce que l’on a dit en terme d’investissements dans le cadre de la Délégation de Service Public.

En résumé, la gestion du domaine est bel et bien privée mais son accès reste public puisqu’il est ouvert aux ruthénois. Une dimension que tient à rappeler Frédéric Ichard : « le partenariat public-privé est un équilibre qui ce traduit par un vrai développement. On a par exemple embauché deux personnes de plus ».

Frédéric Ichard est gestionnaire du domaine depuis deux ans.@ADN12

Le domaine de 65 hectares, qui bénéficie d’un cadre magnifique sur le causse, est donc ouvert au plus grand nombre pour faire des randonnées pédestres, du VTT, profiter des jeux pour enfants… Des associations sportives et des clubs canins y ont d’ailleurs déjà élu domicile.

«Vous avez pu le constater : aucune clôture n’est posée autour du site. C’est vraiment le message que je voudrais faire passer aux habitants de l’agglomération et au-delà » insiste le gestionnaire qui se dit heureux d’avoir le village de vacances REVEA et le parc aventure de « Vert Tea Jeu » accolés au domaine « c’est un plus pour la valorisation du site ».

Je veux faire de Combelles un domaine ouvert à tous. Il est à disposition des clubs équestres de l’agglomération, qui pourront y organiser leurs propres événements moyennant une contrepartie financière

Le jumping international de retour

Dans l’ADN de Frédéric Ichard : la volonté d’organiser des manifestations et de diversifier les disciplines proposées sur le domaine. Outre l’équitation de loisir, le dressage et les concours hippiques, Frédéric Ichard a mis au goût du jour l’attelage (comme proposé le week-end dernier), le horse-ball et l’endurance. Mais là où excelle l’ancien cavalier de compétition, c’est dans l’organisation d’événements d’envergure internationale :

Je relance ici ce qui a fait la réputation du site : le jumping. D’abord au national en 2020 et à l’international en 2021

Les infrastructures de Combelles sont, dans la région Occitanie, inégalées selon Frédéric Ichard : « il n’y a pas d’équivalent dans toute la région. Regardez, nous avons cinq carrières et deux manèges. Je veux donc parvenir à dépasser les 30 manifestations par an. Je réfléchis à former une équipe de compétition, il en va de la vitrine du domaine ».

Objectif : 350 licenciés

Les manèges sont occupés au quotidien. @ADN12

L’école d’équitation garde son fonctionnement avec ses chevaux et poneys. Le Club hippique de Combelles loue et a pour charge la gestion des chevaux. Il est même possible d’y faire héberger son cheval personnel ou l’y mettre en hivernage.

Si le club fonctionne bien avec 300 licenciés, Frédéric Ichard explique tout de même qu’il lui faudrait atteindre la barre des 350 licenciés pour équilibrer les comptes le plus rapidement possible : « nous travaillons régulièrement avec les centres équestres proches, comme sur l’organisation de la Tournée des as  avec le Lillhippus les 12 et 13 octobre prochains. On y verra tous les meilleurs poneys de France évoluer à Combelles ».