Saint-Affrique. Le monde associatif a fait sa promotion

Une centaine de structures se sont offertes au public, samedi 7 septembre, à la salle des fêtes de Saint-Affrique. L’occasion de dégoter son activité pour l’année et pourquoi pas, parmi les petites nouvelles.

Saint-Affrique. Le monde associatif fait sa promotion
Cette année fut la inquième édition saint-affricaine du forum des associations.

Cinquième édition de retrouvailles pour les associations saint-affricaines. Samedi 7 septembre, une centaine d’entre-elles sont venues draguer le public à la salle des fêtes. Double objectif pour elles lors de ce cinquième forum : faire connaître leurs activités et motiver de potentiels futurs bénévoles.

Le zoom sur trois nouvelles structures à découvrir.

  • Baobab : transmettre des outils pour un mieux-être. Née en 2017, l’association était en sommeil jusqu’à cette année. Elle a pour but d’offrir à ses adhérents des clés pour mieux gérer leur stress et leurs émotions au quotidien. La structure propose des ateliers en groupe, des enfants aux seniors, et intervient également dans divers lieux, comme les établissements scolaires. Salle Baobab, 2 rue Victor-Hugo, à Saint-Affrique. Contact : 06.14.76.96.10.

 

  • Les flèches saint-affricaines : le tir à l’arc, en loisirs ou en compétition. Régie par laFédération française de la discipline, la structure, avec à la tête son président Samuel Bôcher, fait sa première rentrée sportive. La pratique du tir à l’arc contribue notamment à améliorer la coordination des mouvements et l’équilibre et représente un vrai exercice musculaire. Trois créneaux horaires sont proposés aux amateurs. Le mardi soir de 20 h à 23 h pour les adultes ; le samedi matin de 10 h à midi pour les jeunes à partir de 9 ans, et le dimanche matin de 10 h à midi pour un créneau convivial ouvert à toute la famille. Au gymnase de la Seml Saca, à Saint-Affrique. Contact : 06.82.43.06.13.

 

  • Yoga vallées : la pratique s’exporte en milieu rural. L’association, née en octobre dernier, « s’adresse à toutes les personnes », assure Léna Roumegous, professeur de yoga. « A l’association, la plus jeune a 4 ans, la plus ancienne 91. » Cette discipline permet « d’apprendre à connaître son corps, à maintenir sa santé et à trouver un équilibre pour gérer ses émotions », explique l’intervenante. Léna Roumegous propose également des cours adaptés aux personnes atteintes d’un handicap, ainsi que des leçons particulières itinérantes en Sud-Aveyron. Au chateau de Latour-sur-Sorgues, et à partir du 9 septembre, à la nouvelle salle de bien-être « Cassiopée », avenue Maurice-Fournol, à Saint-Affrique. Contact : 06.37.08.09.99.