Ce 30 août, François Marty, maire de Decazeville, avait donné rendez vous à de nombreux élus politiques, des responsables d’associations, des chefs d’entreprises, mais aussi des anonymes impliqués dans ce projet, afin d’inaugurer ce nouveau complexe aquatique.

Financement participatif

La préfète Catherine Sarlandie de La Robertie est venue inaugurer l’espace aquatique decazevillois en compagnie des élus locaux.@ADN12

Dans son discours, François Marty a remercié les différentes instances publiques participant au financement (la communauté des communes, l’Etat, l’agence nationale du sport, …) ainsi que les 140 donateurs (particuliers et entreprises) qui ont participé au projet. En effet, une partie du financement a été assuré par un mouvement participatif : ce sont au total 51 000 euros qui ont été récoltés grâce à ce  financement participatif solidaire.

Solidarité et engagement, ces deux termes ont été repris par l’ensemble des orateurs pour qualifier les habitants du Bassin. Jean-François Galliard, président du Conseil Départemental de l’Aveyron a souligné que « la solidarité et l’engagement sont les valeurs d’une cité industrielle » ; par ailleurs, Jean-Claude Luche, sénateur de l’Aveyron s’est adressé aux habitants de Decazeville en disant « votre commune change et a changé ».

Un projet ambitieux et vital pour les jeunes générations    

Bernard Dalmon, représentant du comité de direction de la fédération française de Natation a précisé « qu’en France, 70 % des équipements aquatiques ont plus de cinquante ans et beaucoup sont dans un état de délabrement ». En effet, la rénovation d’un espace aquatique a un coût élevé. Ici : 1,2 millions d’euros.

La députée Anne Blanc a quant à elle insisté sur l’importance de la sécurité publique : « en 2018, 332 enfants de moins de six ans sont morts par noyade en France ». Ainsi, la préfète de l’Aveyron, Catherine Sarlandie de La Robertie précise qu’il est important que « tous nos jeunes sachent nager ». Des dispositifs gouvernementaux comme « aisance aquatique » pour les maternelles visent à atteindre cet objectif. De plus, le club local, Les dauphins decazevillois a poursuivi l’opération « apprendre à nager » qui a connu encore un gros succès cet été.

Des équipements innovants 

Pour Bernard Dalmon, « le choix d’un bassin inox est un choix d’avenir. En effet, le bassin inox est un système générateur d’économies et performant sur le plan environnemental ». Entre autres qualités, notons qu’il présente une durée de vie illimitée, il est facile à entretenir et il est bien adapté aujourd’hui pour les villes équipées d’un bassin extérieur.

De plus, l’installation d’un appareil mobile pour les personnes à mobilité réduite apporte un plus à cet espace aquatique.

La piscine est dotée d’un équipement pour les personnes à mobilité réduite. @ADN12

En septembre, les finitions porteront sur la pose du revêtement de la plage. Enfin, les deux projets pour l’avenir sont la rénovation des vestiaires et la réalisation des équipements pour créer un bassin nordique.

Une fréquentation en hausse

Lorena Dalmon, entraîneur de natation a noté que « la fréquentation est beaucoup plus

Lorena Dalmon, entraîneur des dauphins decazevillois. @ADN12

élevée depuis la réouverture ». Ainsi, au mois de juillet, il y a eu de 140 à 200 personnes par jour, et jusqu’à un pic de 300 personnes sur une seule journée. Au niveau du club « Les Dauphins Decazevillois« , on note que les nouveaux équipements -dont l’installation de plots de départ et de six couloirs de nage- ont amené notamment « plus de plaisir pour les entraînements ».

L’inauguration s’est terminée par une démonstration des nageurs decazevillois lors d’une course de relais puis un apéritif dînatoire offert à tous les participants.