Rodez frise la performance mais ramène un match nul de Nancy

Pour son 6e match en Ligue 2, Rodez (8e avec 8 points) se déplaçait à Nancy (13e avec 6 points) avec l’ambition de ramener des points de ce long voyage avant une trêve de deux semaines. Au final, le match s'est joué sur les temps additionnels et les Aveyronnais sont passés bien près de l'exploit sur le stade Marcel Picot.

Rodez frise la performance mais ramène un match nul de Nancy
Un temps additionnel de 7 minutes fatal aux Sang et Or

A Nancy, au Stade Marcel-Picot (pelouse naturelle), Rodez et Nancy font match nul, 1 à 1 (mi-temps : 0/1)

But Nancy : Chougrani (90e +1 csc)

But Rodez : Ugo Bonnet (45’+2),

Nancy : Valette – Karamoko, El Kaoutari (C), Coulibaly, Nery puis Muratori (74e), Nguiamba, Rocha Santos, Cissokho puis Gueye (50e), Dembélé, Bertrand, Dona Ndoh

Avertissements :  Coulibaly (90e +6)

Rodez : Desmas, Bardy (C), Roche, Dieng, Henry, Chougrani, Ruffaut, Maury, Poujol puis Ouammou (79e), Bonnet, Ouhafsa puis Sané (68e)

Avertissements : Roche (77e)

Nancy et Rodez se partagent le ballon

C’est Rodez à l’entame du match qui donne le ton par Chougrani (2e) très actif sur son côté gauche. Le Nancéien Vagner n’est pas en reste et s’échappe sur son aile gauche: hélas pour les locaux qui sont en position de hors-jeu. Au fil des minutes, les deux équipes se partagent le ballon. Bonnet (6e) oblige le gardien nancéien à sortir de sa surface pour dégager le ballon dans les pieds de l’attaquant aveyronnais. En vue, Bonnet (8e) bien lancé par Chougrani déborde mais son centre est intercepté par Karamoko.

10e Nancy met le pied sur le ballon et prend la mesure de son adversaire. Les Lorrains, par Bertrand bien servi côté droit, portent le danger dans le camp aveyronnais. Cissokho reprend au deuxième poteau sans succès. Les Ruthénois perdent rapidement le ballon en milieu de terrain, mais à force de courage, ils imposent un jeu physique à leurs adversaires qui les soulagent du pressing. Karamoko adresse un centre en direction de Vagner (21e), la tête de ce dernier ne trouve pas le cadre.

23e Nancy est bien près d’égaliser. Cissokho, dans l’axe, proche de la surface de  réparation, déclenche une frappe à ras de terre que le portier, Desmas, repousse sur le poteau. C’est la grosse occasion pour les locaux en première période. Les hommes de Jean-Louis Garcia ont la clé du match à cet instant

A la demi-heure de jeu, Rodez recule

Rodez recule de plus en plus et laisse leurs adversaires monter d’un cran. Heureusement, le rythme descend quelque un peu après une demi-heure de jeu.

42e. Karamoko sert d’un lobe Vagner mais ce dernier, ce soir, a la mauvaise habitude de se mettre hors jeu. Tout cela ajouté aux fréquents mauvais choix de milieu de terrain empêche les locaux d’être dangereux.

Deux minutes de temps additionnel suffisent aux Ruthénois pour ouvrir le score

45e+2 Alors que Nancy a dominé cette première période dans la possession du ballon, Rodez a su imposer un défi physique. Les hommes de Laurent Peyrelade font même mieux en inscrivant un but dans le temps additionnel, par l’intermédiaire d’Ugo Bonnet sur centre de Pujol. A ne pas avoir su fructifier leur domination, les Nancéiens ont été punis.

Tenir en seconde période et saisir  la moindre occasion

50e Cissokho est à terre suite à un mauvais geste de Poujol. Il quitte ses partenaires au profit de Cueye. Coup dur pour Nancy, mais Bertrand met du mouvement côté droit. Son centre ne donne rien (53e). Beaucoup de déchets qui s’amplifient par la fatigue des hommes de Jean-Louis Garcia dans le dernier geste, voire l’avant-dernier geste. Il reste alors les coups de pied arrêtés pour prendre à défaut les coéquipiers de Bardy. Rocha (60e) est près d’y arriver lorsque le ballon tutoie le poteau droit.

Il reste du temps à Nancy pour revenir au score, mais les ballons n’arrivent pas ou arrivent mal à Bertrand et Dembélé, rendant une domination stérile. Rodez s’évertue alors à contenir le milieu de terrain et place quelques banderilles par Ruffaut, Sané et Bonnet.

En fin de rencontre, le match se muscle, Bardy et Roche en font les frais (83e)

Il reste cinq minutes à jouer, l’arbitre interrompt la rencontre

Le public nancéien se fait remarquer par des chants homophobes. L’arbitre arrête momentanément la rencontre. Les joueurs nancéiens vont tenter de calmer le public. A la reprise du jeu, les Ruthénois semblent déboussolés. L’arbitre donne sept minutes supplémentaires à jouer. Nancy en profite, un centre de la droite, oblige Chougrani, de la tête, à tromper son propre gardien. 1 à 1. Rodez fait grise mine, mais évite la catastrophe quand l’arbitre, Aurélien Petit, refuse un but à Gueye de la tête (96e) pour hors-jeu.

Bilan : un sentiment mitigé et quelques regrets d’avoir raté la victoire de peu.