Les locaux de l’Hôtel de police de Rodez situés au 2 rue Hervé Gardye ne suffisent plus pour accueillir les 99 fonctionnaires de la Police Nationale. En plus du manque de place dans les bureaux comme dans les cellules, l’absence de parking pour garer les véhicules de fonction se fait sentir depuis des années, provocant des « embouteillages devant l’entrée du parking » précise le maire Christian Teyssèdre.

C’est pourquoi la municipalité de Rodez, en accord avec la majorité des membres du Conseil Communautaire, a décidé de céder les bâtiments de Bureloup III, ainsi que la parcelle qui héberge actuellement le skatepark (estimée à environ 277 000€), contre 1€ symbolique à l’État. De cette manière, le nouvel Hôtel de police pourra prendre ses quartiers de l’autre côté de la ville, passant ainsi de 1017m² à 4403m². En cas d’accident grave à l’extérieur de Rodez, les policiers pourront également se rendre plus rapidement sur les lieux grâce à un accès facilité à la rocade. Les 10 fonctionnaires du Service Départementale du Renseignement Territorial seraient, quant à eux, relogés dans la « Tour Viala », propriété du Ministère des Armées.

Déménagement du commissariat de Rodez
La Tour Viala, propriété du Ministère des Armées – Photo©ADN

D’après le protocole d’accord,

Un pôle de sécurité publique serait ainsi constitué et identifiable au sein de l’agglomération permettant une meilleure accessibilité pour les concitoyens et des conditions de fonctionnement quotidien et d’intervention améliorées pour les forces de police ruthénoise.

Christian Teyssèdre, à l’initiative du projet, s’en félicite. « On joue l’intérêt de la sécurité publique et de l’amélioration des conditions de travail des policiers. »

Déménagement du commissariat de Rodez
Le bâtiment Burloup III, abritant jusqu’à peu l’école de musique – Photo ©ADN

L’école de musique qui occupait précédemment ce bâtiment a déjà été déplacée et la salle de théâtre Paul Astruc, également propriété de la ville, ne sera pas impactée. Le skatepark en revanche sera déplacé de l’autre côté du pont, sur le parking à Bourran : le compromis de vente a déjà été signé et les appels d’offres lancés.

Déménagement du commissariat de Rodez
Le skatepark, lieu de rassemblement – Photo ©ADN

Un bâtiment à redéfinir

Le début des travaux est prévu au début 2021. Que mettre à la place du commissariat actuel ? Le sujet est encore en débat. Deux possibilités ont été gardées par la mairie :

  • La création d’un nouveau théâtre, écho au passé puisqu’à la place du commissariat se trouvait effectivement un théâtre jusqu’en 1955 où le bâtiment fut détruit par la municipalité de l’époque pour construire l’immeuble actuel. Bien qu’intéressant pour la ville, ce projet serait difficile à mettre en place, d’après Christian Teyssèdre, car il demanderait de récupérer un des immeubles à côté.
  • Plus réaliste, un projet d’agrandissement de la médiathèque municipale sur le modèle de celle de Millau : datant de 1991, les bâtiments actuels de la médiathèque, bien qu’à la pointe de la modernité au moment de leur construction, ne répondent plus aux besoins d’une médiathèque moderne qui vient d’ouvrir un pôle ludothèque et au nombre d’usagers en croissance.

Un geste fort donc de la part de la mairie qui y perd de l’argent, mais y gagne l’appréciation du corps de la Police Nationale. Et à l’approche de la période électorale, ce n’est pas un mauvais calcul.