Festival du Film d’Espalion : projecteurs sur le Nord Aveyron

Le mardi 27 août sonnera l’ouverture officielle de la 5eme année du Festival du Film d’Espalion.

Festival du Film d’Espalion : les projecteurs braqués sur le Nord AveyronFestival du Film d’Espalion : les projecteurs braqués sur le Nord Aveyron
L'édition de 2018 avait attiré plus de 4000 spectateurs.

Organisée par la nouvelle association « Rêves de Cinémas » et en partenariat avec la ville d’Espalion et de Bozoul, cette nouvelle édition mettra à l’honneur l’acteur Bernard Le Coq avec la projection de deux films : le court métrage L’assurance est un plat qui se mange froid de Daniel Jenny, et L’Occitanienne, le dernier amour de Chateaubriand de Jean Périssé, en sa présence.

Les séances, entre le Rex (le cinéma d’Espalion) et la salle du centre social de Bozoul, comprendront vingt-et-un films, dont quinze avant-premières nationales. Cette édition se fera sous le regard bienveillant de Bee Pinoteau, marraine de cette année et femme de Claude Pinoteau, le réalisateur de l’inoubliable La Boum avec Sophie Marceau, en 1980.

Paillettes et tapis rouge

Côté invités, les spectateurs auront une chance de discuter avec un vingtaine d’invités dont Laëtitia Martinoni, (réalisatrice de L’Échappée), les comédiens Philippe du Janerand (Nikita de Luc Besson) et Hervé Masquelier (L’Empereur de Paris de Jean-François Richet) ou encore le réalisateur irakien Almer Alwan (Goodbye Babylon).

Pour le programme : mardi 27 à 18h30 on en met plein les yeux avec la soirée d’ouverture digne de celle de Cannes (mais ouverte à tous celle là !), avec tapis rouge, arrivée des invités en voitures de luxe, concert du groupe Big Band d’Espalion et projection en avant-première du Portrait de la jeune fille en feu de Céline Thiama.

Du mardi 27 au samedi 31, les « Matinées du documentaire » proposent des séances gratuites tous les matins, de 10h à 13h.

Le vendredi soir une nouvelle séance gratuite mais cette fois en plein air à Bozoul avec la projection de Belle et bastien.

Grande absente depuis ces deux dernières années, la séance « Spéciale Aveyron » reviendra le samedi 31 août au matin, avec un traditionnel petit déjeuner aux tripoux et à partir de 10h, la projection du documentaire Négociant de Philippe Roussilhe, sur le marché au bestiaux de Laissac, ainsi qu’un court métrage réalisé à Mandailles. Et soir, évidemment, aligot géant sur l’esplanade du festival à Espalion.

Le tout émaillé d’ateliers d’effets spéciaux, de prix du festival, de jeu concours… et bien sûr, de cinéma !

Festival du Film d’Espalion : les projecteurs braqués sur le Nord Aveyron
15 films en avant-première sont proposés.

Comme les années précédentes, les entreprises et les commerçants d’Espalion ont été impliqués avec la création d’un jeu-concours avec de nombreux lots à gagner.

L’idée est de fédérer beaucoup plus que les spectateurs, que tout le monde puisse s’impliquer dans ce festival et que chacun puisse en retirer quelque chose.

Pascal Galopin, Directeur artistique du Festival du Film d’Espalion

Et parce que le festival ne finit jamais vraiment, les scolaires sont invités le 9, 10 et 11 septembre avec 1 000 enfants de la maternelle aux collèges, privé et public. Dans la même idée de continuer le festival plus loin, plus longtemps, il se réinvite cette année encore le samedi 16 novembre à Bois-Colombes, en banlieue parisienne. Cette expansion sur une journée fait suite à celle de l’année dernière qui a fait le plein en amenant 400 personnes pour la projection en avant-première de Pupille de Jeanne Herry. Un moyen de faire connaître le Festival en dehors du Rouergue et de diffuser la bonne parole aveyronnaise via une certaine convivialité.

Le festival qui monte

En 2018, le festival avait fait venir environ 4 000 visiteurs sur six jours. Cette année, les organisateurs qui emploient une quarantaine de bénévoles espèrent faire un peu plus d’entrée mais avouent être freinés par la capacité d’accueil des salles (200 places max pour le Rex à Espalion).

C’est un bel événement qui est aujourd’hui attendu, on a créé le besoin car il n’y avait rien de cette ampleur dans le Nord Aveyron. Il va maintenant falloir travailler sur le fait de grandir, pour que personne ne reste à la porte du cinéma.

Pascal Galopin

Pour plus d’informations, suivez la Page Facebook du Festival ou rendez-vous mardi 27 pour l’ouverture. Les places sont en vente à la boutique du festival rue de la grave à Espalion, ou directement au cinéma le Rex.