Jicé, expose ses histoires d’hommes.

jicé, raconte l'univers industriel. jmp

Jicé expose son univers, à La Galerie de Bozouls, jusqu’au 31 aout.

L’artiste Ruthénois, conteur d’histoires d’hommes, des mondes industriels et urbains, ne cache pas son attirance pour le métal, le béton, la ville, et les hommes qui les construisent.

Comme l’analysait Jean-Luc Calmelly, maire de Bozouls, présent lors du vernissage de l’expo, « contrairement au message que je recherchais, au premier abord, je vois dans ce travail, plutôt une fusion entre l’homme, le métal, le béton, et l’urbanisation à outrance de notre monde ».

Jicé et Jean-Luc Calmelly, lors du vernissage.

Sur tous les formats, tous les supports, du 20×20, á 25 mètres, pour les fresques murales  du café de l’Olympia, le Victor Hugo ou encore, le Mogador, Jicé, l’explique rapidement : 

je cherche à raconter une histoire, un sentiment, une sensation, en la racontant sur mes toiles, je suis le peintre d’une idée 

L’outil, l’usine, et l’homme qui les travaille, se mêlent dans le décor urbain qu’il crée, qu’il bâtit.

Issu du monde des chantiers, Jicé, qui est installé, et ce n’est pas un hasard, dans la zone industrielle de Bel-Air, reçoit, et travaille également sur commande. D’ailleurs, durant l’expo, l’artiste, qui a posé son chevalet, dans la salle de La Galerie, travaillera devant les visiteurs.

Exposé en France, mais aussi à l’étranger, en Hollande, Belgique, Allemagne, Autriche, Jicé se définit comme un voyageur de l’image : « mes tableaux ne sont pas d’une région, ni d’un pays, mais d’une idée ».

Un hommage aux bâtisseurs modernes, à savourer à La Galerie de Bozouls, jusqu’au 31 aout, de 10h à 12h et de 15h à 19h.

Renseignements auprès du service culturel de Bozouls : 05.65.48.51.52.